Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : alar
12552

definicion : 1) Sè transportar d'un luè a un ôtro; 2) Conduire, sè dirigiér (en parlent de vies de comunicacion); 3) Sè portar, quand on parle de santât; 4) Sè comportar; 5) Sè convenir; 6) Étre sur lo pouent de; 7) ...

  • Francês : aller
  • Italien : andare
  • Gramatica : vèrbo irrèguliér 1
  • Varianta : alàr (Pie)
  • Varianta : alar (GE)
  • Varianta : alar (Dfn)
  • Varianta : alar (Pie)
  • Varianta : alàr (VdA)
  • Varianta : alar (Vls)
  • Varianta : alâr (Bjl)
  • Varianta : alar (Vda)
  • Varianta : alar (Bjl)
  • Frâsa : Alar dromin come les gelenes.
  • Frâsa : alar gouardar les gelenes a l'encurâ. Muere, morir.
  • Frâsa : Alar en chipa.
  • Frâsa : alar a chata-bèra.
  • Frâsa : alar por filyes.
  • Frâsa : alar u ben.
  • Frâsa : alar a chevriér.
  • Frâsa : alar a boviér.
  • Frâsa : Les neblles rosses la sêra, Lo matin fét bon d'alar en fêra.
  • Frâsa : Alàr a Siusa.
  • Frâsa : Alàr dur.
  • Frâsa : Alàr a mâl.
  • Frâsa : Alàr en reculon.
  • Frâsa : Alàr u cul drêt.
  • Frâsa : Alàr sens desot sur.
  • Frâsa : Alàr avant.
  • Frâsa : Alàr et venir.
  • Frâsa : Alàr viâ.
  • Frâsa : Alàr fôra des fôlys.
  • Frâsa : Alàr d'icé et de lé.
  • Frâsa : Alàr dens un ôtro payis.
  • Frâsa : Alàr contra.
  • Frâsa : Ils avévont de les lantèrnes sœrdes; Ils contrefassiant celes grôsses grenolyes, Il étéve por alar et por vegnir, Sen que jamés nion ne los pôt dècruvir.
  • Frâsa : Son altèsse asse-ben s'enfuyéve Et codâve qu'aprés lui on coréve, Dont il étêt cœment dèsèsperâ, Ne sachent plles de quin coutâ alar.
  • Frâsa : Alàr u travâly.
  • Frâsa : Sè parle d'un temps et des vielys, pas pœr magon, mas pœr capir de yô arrévens, pœr cognetre qui que sens et fâr'-sè un'idêa de yô volens alàr. Una rêson pœr dére que travalyes et vivens a noutra mêson et pœr fâre cognetre et partagiér ses sentiments et ses èmocions que nos édont. Et vivens tués les jorns!
  • Frâsa : Los sodârds dens lo lor depués long-temps nagiêvont, Celos qu'érant desot u-dessus sè logiêvont; L'Ètat-Major dôtant qu'ils fussont sûrament, De los alar querir 'l y ut un comandement;
  • Frâsa : Quand la plloge vint du coutiér d'Aoûta, Il fôt s'en alar a souta; Quand lyé vint du coutiér de Châtelyon, Il fôt alar envionar un bocon.
  • Frâsa : Les préres et les femèles, Fôt pas alàr les chèrchiér luen; Ce provèrbo 'l est justo Les quâtro(s) quârts du temp.
  • Frâsa : Alar u bœf.
  • Frâsa : Pœr alar avànt o ventet drovar la dinamita.
  • Frâsa : Cependent les danrês de jorn en jorn ôgmentont, Sôrt pertot de tropes, que vers Briançon montont, Pœr alar jusqu'iqué fô fâre de circuits, Quinze ponts, pœr lo muens, sont tot a fêt dètruits,
  • Frâsa : Entretant ol lui venét si grant volontât de alar recêvre son crèator que a ben pou que no dèfalyét du tot devant que ele fut devant ôtar.
  • Frâsa : Aprés ço, ele sè retornàt a sè-méma et a sa cognessence corporâla, vit que ele non éret a tâblla avouéc les ôtres en covent et pensàt que la prioréssa et les ôtres porriant avêr mèrvelyes que ele a tâl jorn fut remassâ de covent sens licence d'alar a trâblla, et tantout ele aliét demandar licence de alar a trâblla.
  • Frâsa : Tœt le mondo partét d'una tèla recafolâ que los hœmos, dens les tèrres, sè demàndéront se il ne fâlêt pas alâr vêr ce que sè passêt.
  • Frâsa : Màs dàmente que il désêt ses hores devant dénâr tot entôrn los sents côrps, il lor requerét que se eles volévont que un les portat en Permagni que eles féssont abèssiér la égoue en tâla maniére qui il la pouét passar sens pèril; ou se ço non, il les tornerét lé d'ont il les avêt trêt, quâr il non avêt de argent de que il puét sèjornar ni alar ôtra pârt.
  • Frâsa : Alâr a l'abada.
  • Frâsa : Achetàr un métyo, de métyos. Vendre les métyos. Arrengiér les métyos. Fére un métyo nôvo. Avêr un gent métyo. Avër de gents métyos. Un métyo vielyo, màs bien bâti. Héretàr un métyo. Lo métyo de papa, de mama. Lèssiér alàr les métyos. Quitàr les métyos.
  • Frâsa : Alâr èn balâda, partir èn balâda.
  • Frâsa : Alàr du coutiér du cuchient.
  • Frâsa : Alàr u(x) comun(s).
  • Frâsa : Los membros du groupo d'ètude que sont vegnus en chiéz nos, aprés avêr rèuni un matèriâl variâ et avêr "rèfllèchir", posserrant portàr lo jugement siuvent: "La poleteca du Front uni nacionâl contre lo Japon, aplecâye du partit comunisto, est consèquenta, sincèra et honéta". Se lors sont, avouéc la méma honètetât, partisans de l'unitât por lo salut de la nacion, ils porrant, en partent de ce jugement, alàr plles luen et teriér la concllusion siuventa: "Lo Front uni nacionâl contre lo Japon pôt reussir".
  • Frâsa : Je vuel vos racontàr la via d'un garçon, Qu'ennoyê du bon temps, at quitâ sa mêson, Yô qu'il étêt tranquilo et que ren lyé mancâve; 'L aviêt l'ècuèla pllêna et pas ren lyé côtâve. Volyêt alàr chèrchiér dens des payis plles lluen Bonhœr et libèrtât; màs s'est trompâ de bien.
  • Frâsa : J'âmo alàr a l'ècoula, J'é pas possi continuàr: La coloche des chiévres M'at pecâ les cayérs.
  • Frâsa : Quand noutro pâpa mè marchande Avouéc des mêtres p'alàr viâ, Mama en pllorent lyé recomande De mè lèssiér réstàr [cé-ilé]. Desot lo têt cuvèrt de palye, Pâpa, pœr mè, 'l at couét de pan; Je penso pas-més que mè falye Roulàr per les payis cét an.
  • Frâsa : Tobit, sè creyent d'alàr muerre bientout, Fét venir son garçon, l'embrace per lo côl; "Mon garçon, lyé dit-il, je penso que ma via Vat étre pœr lo mondo en poca temps fenia. Quand lo Bon Diô arat mon âma entre ses mans, D'ensevelir mon côrp sovin-tè, mon enfant. Fà que t'èyes tojorn de rèspèct pœr ta mére; Bèta-la, quand moreràt, a coutiér de ton pére.
  • Frâsa : Préye bien lo bon Diœ pœr tè, pœr tes parents. Que d'orguely, dens ton cœr, n'entreye jamés ren. Pôrta jamés la man sur lo bien de tes fréres. Fà l'ârmona selon que te la porrés fére. Rend tojorn grâce a Diœ du mâl come du bien, Et siu lo drêt chemin de ses comandements. Prend-tè gouârda d'alàr per les crouyes compagnies; Câr avouéc les mèchients, lo bon mémo s'oubllie.
  • Frâsa : Tere-pelàr d'argent. Fôt pas se fére tere-pelàr pœr alàr a noce.
  • Frâsa : Pœr nos 'l ére un trèsor mémo dens la misère, O arêt bien mielx valu pèrdre cen que tè vint, Que d'alàr lo mandàr fére un si long chemin. - Ana, consola-tè; j'èspèro que torneye Et que, dens poca temps, contenta, te lo vèyes, Câr, en cél mondo tuéts pœr nos guidàr nos ens Drêt, a coutiér de nos, lo bon ange gardien".
  • Frâsa : Bèle que alar a la féta, pllôt come des côrdes.
  • Frâsa : J'é bèle ren volya d'alàr a cela féta.
  • Frâsa : Alàr travalyér de bon-lèf.
  • Frâsa : Gouéro de temps fôt-il pœr alàr tant que lé? Se te vas checa de bon-lèf te beterés pas de plles que três quârts d'hora.
  • Frâsa : Alàr a tuéts pllêts.
  • Sinonimo : ir