Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : cen
13778

definicion : 1) ce qui est à moi, à nous… "cen mio", "cen noutro": 2) ...

nota : la première forme, "cen", présente surtout dans le domaine d'oïl, remonte au préfixe ECCE ; la seconde, "quen", qui relève surtout du domaine d'oc, remonte au préfixe *ACCU (voir à ce sujet Pierre Gardette, Etudes de Géographie linguistique, Société de Linguistique Romane, Strasbourg 1983, p. 37-43).

  • Francês : cela
  • Francês : ce (qui)
  • Francês : ce (pron.)
  • Francês : ça
  • Francês : ceci
  • Italien : quello
  • Italien : che cosa
  • Italien : cosa (che -)
  • Gramatica : pronom dèmostratif
  • Gramatica : pronom entèrrogatif
  • Varianta : cèn
  • Varianta : cen (Pie)
  • Varianta : icen
  • Varianta : cen (Bjl)
  • Frâsa : Cen s'asiut...!
  • Frâsa : S'asiut de tot cen qu'il vint en idê.
  • Frâsa : L'italien vat vivre ux dèpens de ta bôrsa, Pœplo libro, di-mè se cen 'l est por ton bien.
  • Frâsa : Aprés cèn, los nœciérs poviéront continuar lyor chemin. La clarinèta modét devànt, en fesent quinar sa musica. La nœce partét aprés, et la folyèta de vin per dèrriér.
  • Frâsa : Oublia les crouês jorns, les soucis. Tè fôt ècrire u present. La via el est bèla, dis marci. Tu recês cen que t'en atends.
  • Frâsa : Cen que pare-t lo frêd o pare-t oncor lo chôd.
  • Frâsa : Il sât cen qu'il vôt.
  • Frâsa : Qu'est-il cen?
  • Frâsa : Cen que t'âs dét?
  • Frâsa : Los ponts-levis ils los ariant bassiês, Ariant ôtâ tot cen qu'arêt empachiê, Por fâre entrar l'èscadron de Savouè: Vos los vèrréds bentout en sèsarrouè;
  • Frâsa : Dedens cet lévro aparéssêt un luè dèliciox, qui ére-t si très grand que tot lo mond' no est que un pou de chousa a regârd de cen. En cél luè aparéssêt una très glloriosa lumiére, que sè divisâve-t en três parties, assé come en três pèrsones; màs de ço ne fét a parlar de boche d'homœ.
  • Frâsa : U comencement t'avéve prês un papiér bllanc et, tot orgolyox, t'éres parti por la granta aventura de devenir ècriven. Mas, tot de suite, aprés aver ècrit les premiéres paroles, la cèrtituda de ta man ére èvania: t'éres pllen de doutes et de demandes. Coment ècrire ço, coment ècrire cen ... Et l'entousiasmo de comunicar atot ta lengoua-mére 'l ére étâ rèdui u pesant silence de l'analfabèto. Pou a pou doves quèstions s'éront ècllarâyes: coment ècrire et coment sè fére comprendre?
  • Frâsa : "Se t'ècris ol est porquè te vôs que quârqu'un liéseye, se t'ècris ol est por condivisar tes èmocions, tes idês, tes èsperances atot d'ôtros" cen vos ècrit mon amis Flloran Corradin déns lo romans "lo temps" en ècritura supradialèctâla arpitana.
  • Frâsa : Jèsus-Crist est tot franc et pœr cen il at fêt sos amis tant francs et si subtils et si transparents que ils pont entrar et èxir a pôrtes cllôses sens negun empagement, assé come Jèsus.Crist fesêt aprés la rèsurrèccion.
  • Frâsa : Le grôs pâs fin de Pierro a Cuseniér uvrét sa bèca: "Nan, il est pas cen. Il est que je vôl bêre un côp, mè." Ils sè metéront tôs a rire.
  • Frâsa : Il est pas pœr ne pas payér que je tè dio cèn. Je sé ben qu'il fôt que j'y pâsso.
  • Frâsa : U(x) métyo(s). Tornàr u(x) métyo(s). Restàr cachiê tot lo jorn u(x) métyo(s). Vin mè trovàr quand te vôs, houé je su tot lo jorn u(x) métyo(s). je su passâ u(x) métyo(s) de tè, màs je t'é pas trovâ. Arreve tojorn târd u(x) métyo(s). Cen 'l est u(x) métyo(s).
  • Frâsa : Come lo/le montre noutra prateca, cen que nos ens prês a travèrs los/les sens pôt pas étre imèdiatament comprês, et justo cen que nos ens bien comprês pôt étre sentu de maniéra plles profonda.
  • Frâsa : "Sensa sôrtre d'enchiéz sè, un "sieoutsai" pôt savêr tot cen que capite desot lo solely" 'l ére mâques una frâsa vouéda dens los/les anciàns temps quand la tècneca 'l ére pas dèvelopâye; bien qu'a noutra època de tècneca dèvelopâye, cen sêt/seye rèalisâbllo, cés que aquerésont vreyament una partia du savêr, sont, dens tot lo mondo, cés que sont gllètâs a la prateca.
  • Frâsa : Los plles ridiculos sont céls que sè nomont los "mè-sâvo-tot" et que, en èyent mâques de cognessences ocasionèles, particuliéres, sè procllamont les "premiéres ôtoritâts du mondo", cen que signifie simpllament lor ignorança. Les cognessences sont la sciença et la sciença pôt pas admetre la mouendra hipocrisia, la mouendra prèsompcion: cen qu'ela demande est sûrament lo contrèro: l'honètetât et la modèstia.
  • Frâsa : Et cen que il est por mè èxpèriença endirècta il est por d'ôtros èxpèriença dirècta.
  • Frâsa : Dens la pèrioda iniciâla de sa prateca, pèrioda de la dèstruccion des machines et de la luta spontanêya, lo prolètariat sè trovâve mâques, dens sa cognessença de la sociètât capitalista, u degrâ de la cognessença sensiblla et apréhendâve mâques des aspècts isolâs et les lièsons èxtèrnes des divèrs fenomènos du capitalismo. Il formâve oncor cen qu'on dit "una cllâssa en sè".
  • Frâsa : Les èrrors de ceta tèoria consistont a pas comprendre que, les donâs de la pèrcèpcion sensiblla, tot en étent lo reflèt de cèrtênes rèalitât du mondo objèctif (prègieré pas icé de cét empirismo idèalisto que limite l'èxpèriença a cen qu'on dit entrospeccion), els sont pas muens unilatèrâles, supèrficièles, selon que cét reflèt est encomplèt et que traduét pas l'èssença des chouses.
  • Frâsa : Por reflètar pllênament una chousa dens sa totalitât, por reflètar son èssença et ses louès entèrnes, il fôt procèdàr a una opèracion entèlèctuèla en sometent les reches donâs de la pèrcèpcion sensiblla a una èlaboracion que consiste a tapàr lluen la KROIZA por gouardar lo gran, a èliminàr cen que il est inutilo por gouardar lo vrê, a passàr d'un aspèct des fenomènos a l'ôtro, du defôra u dedens, de façon a crèàr un sistèmo de concèpts et de tèories: il fôt sôtàr de la cognessença sensiblla a la cognessença racionèla.
  • Frâsa : Lo rolo actif de la cognessença s'èxprime pas justo dens lo sôt actif de la cognessença sensiblla a la cognessença racionèla, mas oncor, cen que est plles important, il dêt s'èxprimar dens lo sôt de la cognessença racionèla a la prateca rèvolucionèra.
  • Frâsa : S'il sè trète d'un mouvement sociâl, los veretâbllos dirigients rèvolucionèros dêvont pas justo savêr corregiér les èrrors que sôrtont dens lors idâs, tèories, pllans ou projèts, selon cen que nos ens dét devant, il fôt oncor, quand un procèssus objèctif progrèsse et passe d'un degrâ de son dèvelopement a un ôtro, qu'ils séssont capâbllos lors-mémos et tuéts céls que participont a la rèvolucion avouéc lors, de siuvre cé progrès et cé passâjo dens lor cognessença subjèciva, o-est-a-dére...
  • Frâsa : O vint aprés lo second degrâ du procèssus de la cognessença, lo degrâ du passâjo del'èsprit a la matiéra, de la pensâ a l'étro; o sè trèta alors d'aplecàr dens la prateca sociâla la cognessença aquisa u cors du premiér degrâ, por vêre se cetes tèories, poleteca, pllans, moyens d'accion, ets., produésont les rèsultats atendus. En g·ènèral, o est justo cen que reussét, o est fôx cen que reussét pas; ço est vrê surtot por la luta des homos contre la natura.
  • Frâsa : Dens la luta sociâla, les fôrces que rèprèsentont la cllâssa d'avant-gouârda subésont, des côps, des revèrs et cen pas porquè ils ant des idâs fôsses, mas porquè, dens los rapôrts des fôrces que s'afrontont, éles sont, por lo moment, muens fôrtes que les fôrces de la rèaccion; de lé vegnont lors ensuccès provisouèros, mas éles fenéssont tojorn por trionfar.
  • Frâsa : 'L at fêt cen per malignitât.
  • Frâsa : O est cèn.
  • Frâsa : En arrevànt u Brœly j'é vu, come una féta; Tot lo mondo assuegiê des pièds tant que a la téta. Les femèles, cél jorn, 'ls aviant de gents pichèts, Franc come vôlont lœr; cen réstâve si rêd!
  • Frâsa : Bientout, per totes cârres on sentêt ja criàr: L'hora d'ètièva arreve, alens donc vito arriàr. V'ussiâd vu! les bèrgiérs, les petiôdes bèrgiéres, Un chanon aprés l'ôtro, emplléssont les chôdiéres. En duère, vant lavàr lœr chanon, lœr colior, Et mémament lo nâs, tant que cen seye prod.
  • Frâsa : Cen sèrt bèle a ren du tot.
  • Frâsa : J'é fôta d'una ése pœr alàr querir d'égoue. Prend bèle ço, cen.
  • Frâsa : Fà atencion a cen que te fés, mojon!
  • Frâsa : Fà cen! Per ôtro!
  • Sinonimo : quen
  • Sinonimo : ço (pron.)
  • Sinonimo : ço-ce
  • Sinonimo : ço-que
  • Sinonimo : ce (pron.)
  • Sinonimo : ce-lé
  • Sinonimo : cen-lé
  • Sinonimo : cen-qué
  • Sinonimo : o
  • Sinonimo : ce-cé
  • Sinonimo : ce-que
  • Sinonimo : cen-que