Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : mè, m'
19741

  • Francês : je
  • Francês : moi
  • Italien : io
  • Italien : me (pronome)
  • Italien : mi (pronome)
  • Gramatica : pronom pèrsonel
  • Varianta : mè (Pie)
  • Varianta : mè (Frz)
  • Varianta : mè (GE)
  • Varianta : mè (Dfn)
  • Varianta : mè (SDu)
  • Varianta : mè (Bjl)
  • Frâsa : Vin avouéc mè deman menar le tracassin. Il est le mariâjo de la Benouèta a Combi.
  • Frâsa : Menar le tracassin? Màs te n'y pènses pas! La Benouèta est ma vêsena; te ne vodrês pas que je mè brôlyo avouéc sè?
  • Frâsa : Le grôs pas fin de Pierro a Cuseniér uvrét sa bèca: "Nan, il est pas cen. Il est que je vôl bêre un côp, mè."
  • Frâsa : Lo premiér an, lo gramon dit u laborœr: trè-mè, se te vôs; lo second lui dit; trè-mè se te pôs; lo trêsiémo: tè fôt la cobla des bôfs.
  • Frâsa : Se te mè copes, te mè poues; Se te mè bruses, te mè femes; Se te mè arrânches, te mè tues.
  • Frâsa : Poua-mè, liye-mè, sapa-mè, chapla-mè la frapa; je tè faré menar la japa. Poua-mè, liye-mè, sapa-mè, chapla-mè la frapa, beta-mè de druge u cul; je tè faré balyér lo betecul.
  • Frâsa : Blanchèta, t'és bâs! Coment est-tu harbelyê? Pantalon pèrs et jupon de velu. Èh ben, je su p'oncor bâs. Blanchèta, tè fôt bâs! Coment est-tu harbelyê? Chôces grises et jupon blanc. Ce côp, mè fôt bâs.
  • Frâsa : Mè semelyet que ols t'ant gnint donâ a bére atot l'embossior.
  • Frâsa : Dona-mè un papiér que marco lo numerô.
  • Frâsa : J'é oncor velyê mè ta nena.
  • Frâsa : Vos devriâds ben avêr de la vèrgogne De mè vegnir balyér tant de bèsogne, Car je m'en vâ vos dèvetir tot/tôs nus, Et a vos fâre a tôs montrar lo cul."
  • Frâsa : A pêna dens les mans pouè-ye tenir mon lévro, Ye n'é plles que los uelys et quatro dêgts de libros; Ye su sens apetit, ye ne pouè ren dormir, Enfin jamés gotox ne sofrét tant que mè.
  • Frâsa : Solely rit dèrniér les nioles! Roula, et lœ temps passerat. Sot la nê la fllœr rebiole, Mon galant mè la cuédrat.
  • Frâsa : Ol mè semblle que jo vos é aoui dére que quant vos avéds aoui racontar alcuna grâce que Noutron Siro at fêt a alcuns de ses amis, que vos en valye mielx grant-temps.
  • Frâsa : Cheménens ensems "Viena sur ma traça", a-trop-pllan, agouéta, acuta.. Pœr sentre les parfums de ma tèrra, les colors du payis Aprés se te vôles... Mè tè chanto lo son de ma lengoua.
  • Frâsa : Mè crèyo que sè capét franc ben.
  • Frâsa : Màs sovent, mâlgrât mè, ma Musèta fantasca Dens lo miluè du côp vint me fâre una frasca. Yô su-jo, pouro mè! Je pèrdo lo subllèt, Et je ne vâlo pas quatro cllous de sofllèt;
  • Frâsa : Màs sovent, mâlgrât mè, ma Musèta fantasca Dens lo miluè du côp vint me fâre una frasca. Yô su-jo, pouro mè! Je pèrdo lo subllèt, Et je ne vâlo pas quatro cllous de sofllèt;
  • Frâsa : Lor ols jouyont a tarocs et mè su (lo) relèvo.
  • Frâsa : L'una trove son fil dens la lâca borbosa, L'ôtra vêt sa têta, sabllonosa, tèrrosa: Poura mè, dit l'una, vê-que tot mon trèsor, Mon fil qu'ére si fin, et plles jôno que l'or;
  • Frâsa : Entre les ôtres o lui fut sembllant que elle vêt Jèsus-Crist si très glloriox que côr ne porrêt pensar, qui éret vehtu de cela glloriosa roba qu'il prét lo très nôbllo côrps de Nouhtra-Dona. En ses très nôblles màns et en sos pieds aparéssant les gllorioses pllayes que il sofrit pœr amôr de nos. De cél glloriox pèrtués salyét una si très grand cllartât que ço éret un grand èbayiment assé come si tota la biotâ de la divinitât salyét per mè.
  • Frâsa : Adonc il lyé dit brévament: "En ôtro temps jo tè daré entendément en totes cetes chouses. Et ço que tu vodrés orendrêt et tu mè demanda".
  • Frâsa : "Ah ouè, je mè sœvin", desét le grôs Pierro; "il fôt s'èmbràciér."
  • Frâsa : Il mè ferêt dèpelyér sèn n'y savêr, ceto grand inœcent.
  • Frâsa : Cetes maniéres ne mè vont pas.
  • Frâsa : Lo Jœsèf marchê aprés mè.
  • Frâsa : Je vé ramâssiér lo fen qu'est dèns lo prât, te vindrés arâtelâr aprés dèrriér mè.
  • Frâsa : Dœna-mè donc œncœr una assiétâ de sœpa.
  • Frâsa : Avise-tè de mè dére un mènçonge.
  • Frâsa : Mè semblle franc que lo cœr mè reprôge: Màs, pas/por dére lo mot et des vaches et des moges Que vend noutro payis! Per ègzempllo: a Brechon, Alèvont des bôfs/bouéls pllens et fant burro et fromâjo, Et lœrs moges surtot 'ls ant cél grant avantâjo D'étre prèstes a vélàr quâsi a totes sêsons.
  • Frâsa : Lo chavagnon en brès, la bôna mènagiére S'en vat vendre bien chier lo frut de sa chôdiére. Son burro frèque et ses fromâjos grâs Fant franc envéy'! sont fêts p'étre agouétiês! Pœr sè dèdamagiér des pênes que sè balye Vat vendre, doux sous l'un, les ôfs de ses polalyes; Sè prend sucro, câfè... màs de céls-ce bonbons N'en saviant noutros vielys pas mémament lo nom; Lor fesiant via longe atot pan et fromâjo. Tot-un de cél câfè sè nen fét trop d'usâjo; Dês la plles grôssa dama u dèrriér savatin, Tot vôt pœr dèjonon la tâssa lo matin. Cél cllàr tot-un mè étot je l'âmo; Et se j'é l'êr de fére la leçon, O est qu'on derêt qu'on vint plles grâmo A fôrce de megiér de bon.
  • Frâsa : Pouro mè! s'est-il dét, dens sa tristèsse amâre, Màs quand revèrré-jo lo têt de mon bon pâre? Ah! gouéro de vâlèts enchiéz llui 'ls ant de pan, Et mè je su son fely et je muero de fam!
  • Frâsa : "Hèlâs! contre lo cièl et contre vos, mon pére, Desêt-il, j'é pèchiê; ô mâlhœr! ô misère! Je mereto pas més d'entràr desot cél têt, Pas mémo pœr sèrvir voutro dèrriér vâlèt. - Tin les cllâfs de l'archon, tes bagues sont plleyêyes; Va betàr tes habits, tes vèrgètes dorâyes. Tot cen que s'est passâ, mè je l'oublio tot; Des rechèces que j'é, t'arés ta pârt étot.
  • Frâsa : Mè sârre cela rêna a môdo per lo côl! La mè fét reculàr, mon chier, tant qu'a três côps! Lé, l'ôtra sè reprend; màs lyé s'est bien bardâye (=mantenua); Et lo quatriémo côp bien luen l'at enchôciêye;
  • Frâsa : Yo su modâ un matin, una matin un ço gris, Su alâ-tè prende tè pœ menar-tè avouéc mè; Pœr mohtrâ-tè la mia vâl, pœr mohtrâ-tè lo prègiér, Fâr-tè amar les mies gens pœr jamés les quitar.
  • Frâsa : ... 'N ariant ben meretâ mile côps davantâjo ... Ah! Veriédes pas viâ de mè voutro vesâjo. Je recêvo des mins afronts pœr grants-marcis; Les jorns mè sembllont longs a l'ètat que je su. Fédes que de mes pièds niœn vèye més la trêna; Et que de mes pèchiês crêsse pas més la chêna".
  • Frâsa : M'at prês per la man, M'at betâ les soques nôves et M'at tere-pelâ fôra Sensa dére mot.
  • Frâsa : Di-mè bèle ora cen que t'âs a mè dére.
  • Frâsa : J'avô bèle rêson mè.
  • Frâsa : Et se un petiôd sè presente, ètot son ècuelèta, a la mâma quand 'l ârrie les vaches et lyé dét: "S'o-pllét mâma checa de quèlin a mè!..."
  • Frâsa : Mè je m'emmèlo pas.
  • Frâsa : Je mè su entervâ.
  • Sinonimo : je