Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : noutra
20384

  • Francês : notre f.
  • Francês : nôtre f.
  • Italien : nostra agg. e pron.
  • Gramatica : adjêctif possèssif
  • Gramatica : pronom possèssif
  • Varianta : nouhtra (Pie)
  • Varianta : nouhtra (Bjl)
  • Varianta : noutra (Pie)
  • Varianta : noutra (VdA)
  • Varianta : noutra (Vls)
  • Frâsa : Je mè rapèlo oncor celes nuets de Chalende, U bôrg la noutra égllése iluminâ.
  • Frâsa : Jamés nos quiterens noutra ancièna patria; L'amôr des changements 'l est pas dens noutro cœr.
  • Frâsa : De noutros devantiérs n'ens avu p'héretâjo, Des côrs francs, g·ènèrœx, fidèlos a noutra louè.
  • Frâsa : Nos, fidèlos sujèts de noutra Monarch∙ie, N'ens vouegiê noutro sang por les rês de Savouè. Nos volens possêr dére: Et viva l'Italie! Màs, cél mot, lo derens, lo derens qu'en français.
  • Frâsa : Quand vegnêt lo matin, ele començâvet a pensar coment lo benêt filys Diô volét dèscendre en la misère de ce mond, et prendre noutra humanitât et aj·outar a sa dêtât, en tâla maniére que l'on pôt dére que Diô qui éret imortâl fut môrt por nos.
  • Frâsa : Quitens noutra cabâna, Agnéls, feyes et moutons; Bèssens bâs dens la pllana Cherchiér ce gent popon.
  • Frâsa : Noutra rota 'l est sensa cantoniér.
  • Frâsa : Les temps vivont ora tués les jorns, cachiês déns les pllàyes d'les paroles. L'histouèra des noutros vielys 'l est viva déns nos et 'l est pârt de nosôtros se barjaquens la noutra lengoua, est una maniéra de vivre, de cognetre les sentiments, de songiér, de relacionàr. Est l'orgoly de noutra cultura. Vôt dére: continuàr a ègzistre.
  • Frâsa : N'ens gagiê una fondua, ora nos megens noutra gajura.
  • Frâsa : Sè parle d'un temps et des vielys, pas pœr magon, mas pœr capir de yô arrévens, pœr cognetre qui que sens et fâr'-sè un'idêa de yô volens alàr. Una rêson pœr dére que travalyes et vivens a noutra mêson et pœr fâre cognetre et partagiér ses sentiments et ses èmocions que nos édont. Et vivens tués les jorns!
  • Frâsa : Avouéc Marc nos condivisens l'amôr et l'atachement profond a noutron Payis et a noutra lengoua, la prôva est dedens cetes pâges fruit cotidien du sacrifiço por mantenir vivent tot cen que nos amens. La reflèccion sur un futur possibllo est comencêye, réste a nos de lo rendre concrèt adoptent un chemin que seye parcoribllo... Alor lo problèmo quint 'l est, comunicar ou sonar?
  • Frâsa : En ceta grant dolor ele pensét que totes ses compagnes receviant lor Salvor et ele, a tâl jorn que el éret dègnêe venir et nêtre en cet mondo pœr noutra salut, no s'osâvet prèsumir pœr les grants ofenses que ele cudâvet avêt, sè propensét que ele recordrét a la grant misèricôrde de son dox crèator.
  • Frâsa : Come lo/le montre noutra prateca, cen que nos ens prês a travèrs los/les sens pôt pas étre imèdiatament comprês, et justo cen que nos ens bien comprês pôt étre sentu de maniéra plles profonda.
  • Frâsa : Considèrens ora la guèrra. Se la guèrra fusse dirigiêya per des gens sensa èxpèriença dens cet domêno, céls posserriant pas, u premiér degrâ, comprendre les louès profondes que règéssont la conduita d'una DATA guèrra (come noutra guèrra rèvolucionèra agrêra des 10 dèrriérs ans).
  • Frâsa : Ceta èlaboracion rend pas noutra cognessença muens complèta, muens sûra. U contrèro, tot cen que dens lo procèssus de la cognessença est étâ somês a una èlaboracion scientefeca sur la bâsa de la prateca, reflète, come lo dit Lènino, la rèalitât objèctiva d'una maniéra plles profonda, plles fidèla, plles complèta.
  • Frâsa : Lo marxismo-lèninismo at pas feni d'èpouesiér la veretât; sensa arrètar, dens la prateca, ôvre lo chemin a la cognessença de la veretât. Noutra concllusion est l'unitât historeca, concrèta, du subjèctif avouéc l'objèctif, de la tèoria avouéc la prateca, du savêr avouéc l'accion; nos sens contre totes les concèpcions fôsses, de "gôche" come de "drête", copâyes de l'histouèra concrèta.
  • Frâsa : Oubliâs dês grant-temps u méten des montagnes, N'ens souegnê des sordâts por batre a cent campagnes, Fidèlos a noutro Rê tot come d'ôtros côps, Nos, les anciens sujèts de noutra Monarchie.
  • Frâsa : Tot lo mondo formâve un cèrcllo atôrn de lœr, Diont: La nêre pèrd, cen-lé 'l est quâsi sûr. Châcun des doux partits bètont una gajura: La noutra, desiant-ils, at les côrnes plles dures.
  • Frâsa : Quand n'avians llui chiéz nos, n'avians noutro trèsor. Llui, cé, ére ma via, et llui viâ est ma môrt. Lllui, cé, nos valyêt mielx que totes les rechèces; 'L étêt noutro bâton pedent noutra vielyèce. - Lo garçon revindràt, Ana, troblla-tè pas; Câr son bon compagnon saràt guidàr ses pâs". Màs sa fèna, jamés, jamés ren la console: Sa dolœr, en prègient, copâve ses paroles.