Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : un, una, des, des
24198

definicion : articllos endetèrminatifs

  • Francês : un
  • Italien : un, una
  • Gramatica : articllo
  • Varianta : un, una (GE)
  • Varianta : un, una, des, des (Frz)
  • Varianta : un, una, des, des (Pie)
  • Varianta : un, una, des, des (Bjl)
  • Frâsa : Una petiôda fèna sur la fenétra.
  • Frâsa : Et avêt ele mês lo dox Jèsus-Crist en son côr que ol lyé éret semblent alcuna vês que il lyé fut present et que il tenét un lévro cllôs en sa màn por lyé ensègnér.
  • Frâsa : En l'un avêt ècrit: "Deus erit omnia in omnibus". En l'ôtro avêt ècrit: "Mirabilis Deus in sanctis suis".
  • Frâsa : Un bon an compense un grâmo.
  • Frâsa : Ils sont vegnus le doze de dècembro, Per una nuet asse nêre que d'encro; Il évéve l'an mile siéx cent et doux, Qu'ils vegnéront parlar un pou trop tout.
  • Frâsa : Dens cet que je dio qué, ne fôt pas sè mèprendre, Gorlanchiérs, mos amis, vôlo pas y comprendre Un grand nombro de gens qu'habitont dens l'endrêt, Et que seriant fâchiês de fére un pâssa-drêt.
  • Frâsa : D'un ètâbllo qu'ils avévont forciê, Et d'un pètârd qu'ils avévont teriê, Ils cudiêvont dejâ étre a chevâl; Ils ne furont pas assé montâs hiôt.
  • Frâsa : Ils roulâvont d'una tâla furia, Et per bonhœr ils étévont enroulyês, Ils fassévont oncora més de bruit Qu'un bovèron atot cinq cents chevréls.
  • Frâsa : Una lengoua est plles que de paroles, via, sentiment Êr fina que lyé bruse, ora gelâ que lye talye Lo grand fuè atisiê ol echôde lo côr.
  • Frâsa : Et per ço que jo dèsiro voutra salut assé come jo fé la mena, jo vos deré, u plles brévament que jo porré, una grant cortèsie que Noutron Siro a fêt a una pèrsona que jo cognésso nan a pas mouél de temps.
  • Frâsa : Se los cossiôls prudents ne donâvont des ôrdres D'aduire de pertot quârque-ren de què môrdre. Pœr nos facilitar de mielx nos mans levâs Durant três semanes tôs los drêts sont levâs.
  • Frâsa : Al comencement ele fut un grant temps que a tôs jorns et en totes ôvres et en quâlque luè que ele fut, elle avêt si grant grâce que o lui éret sembllant que Noutron-Siro fut adés "aranda" lyé apèrtament. Aprés la crèssét Noutron-Siro tant sa grâce que mout sovent en quâlque luè que elle fut, elle sentévet si grant grâce et si grant gllouère en son côr de la amôr de Noutron-Sègnor que at/a pênes que ele la potêt sotenir.
  • Frâsa : Quand ele ut menâ ceta senta via un grant temps, lo diâbllo sè comenciévet mout efforciér de la travalyér en totes maniéres. Et quand ele vit qu'il la cudiâvet si vilment decêvre, sè comenciét mout grant penance fére, en laquâla penance fasêt alcunes chouses per la grant por del dècevement du diâbllo, que érant alcunes-vês sens grant discrècion, màs eles étiant totes per grant timor et per grant fervor et totes vês Noutron-Sègnor o metévet tot en bon pouent.
  • Frâsa : En cet èspâcio aventiét que ele un jorn aprés vépres fut devant l'ôtar en orêson et on avêt cel jorn per aventura ôtâ la bouèta en que on gouârde CORPUS DOMINI de la custode, se l'avêt on mês(a) en una de les fenétres de l'ôtar. Et ele sè veriét cela pârt en fesent sa orêson et querét fôrtament la môrt a Noutron-Sègnor, a mout grants legremes. Adonc en fesent sa preyére ele aouét et entendét la vouèx de son crèator qui parliêt en la bouèta de que jo é dét de sus que éret en la fenétra.
  • Frâsa : Una ôtra vês avençêt que uns frâres que ele avêt fut de guèrra. Per la grant pediêt que ele en ut de la grant prêson de lui, ele sè mét en grant orêson et en grant aflliccion vers Noutron-Sègnor qui lo son frâre volyésse dèlivrar de les mans de sos ènemis.
  • Frâsa : Quand ço fut fêt mout diligement, ele vit venir doux ôtros qui furont plles béls sens comparacion que les premiérs et aviant les faces embronchiêes pllênes de dolors et comenciéront a dèplleyér un mout bél drap d'or.
  • Frâsa : Ele étiêt un grant-temps que ele vêt tojorn corpus Domini a la lèvacion en sembllance d'un petit enfant. En tâl maniére ele vêt entre les mans del chapelan una grant cllartât que éret si très grant et si très bllanche et de si mèravilyosa biotât que o non lyé éret viêres que de neguna chousa que côr humen pouét pensar que un y pouét metre figura ni comparèson.
  • Frâsa : Una côrda barrêt le chemin en travèrs. Los jouenos avant pecâ contre des branches d'agrebllo qu'ils avant cœpâ dèns les brœssàlyes de la sevelâ. Quànd la clarinèta, qu'étêt le premiér de la nœce, arrevét devànt ceta barriére, un joueno criyét èn francês: "On ne passe pas."
  • Sinonimo : yon