Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : la, l' (pronom)
24849

definicion : pron.pèrs. femenin sing.

  • Francês : la, l' (pronom)
  • Italien : la / l' / -la (pronome)
  • Gramatica : pronom pèrsonel
  • Varianta : -la (Pie)
  • Varianta : la, l' (pronom) (Bjl)
  • Varianta : la, l' (pronom) (Dfn)
  • Frâsa : Quinto bruit! j'é pâli, je crèyê que la fudra Broulâve la vila, la rèduisêt en pudra: Una poura fèna qu'el n'at fât que tochiér, Est tombâ, de ce côp, rêda sur son pllanchiér.
  • Frâsa : La pârt portanta du lévro est la lengoua, ècrire vôt dére mantenir-la, consèrvàr-la et déns les pâgines que "trovâd" la traduccion italiâna lyé pèrd la fôrça, volyiô "anque" montràr quârque-ren mas mè rendo compte que en italian su pas bon a ècrire, alôra pœr fôrça fôt liére en jalyonês.
  • Frâsa : D'icé la seconda quèstion. L'arpitan, come totes les lengoues minoritères, est, u moment actuèl, un conjuent de dialèctos bien difèrents entre lors et, bien sovent, los mémos arpitano-parlents ant mâltemps a sè comprendre. Èvident que l'adopcion de grafies dialèctâles de tipo fonètico ètrêt feni atot la reproduccion des mémos problèmos de entèrcomprèansion que y ant por la comunicacion orâla. En plles, quand sè trète d'un tèxto ècrit, que seye pas una simplla pancârta de quatro paroles, la nècèssitât de sè rèpètar a vouèx hôta parola por parola por chèrchiér de la comprendre dètruit complètament lo pllèsir de la lèctura; et una lèctura sens pllèsir nion la fét.
  • Frâsa : Serat la solucion? Est sûr que la noutra lengoua est quârque-ren coment que quatros paroles, et quârque-ren de grand, et vu que vivens oncor et just enôvràr-la et mantenir-la cœme tôs les patrimouènes de l'humanitât.
  • Frâsa : 'L y at mâques doves brâves femèles u mondo: L'una 'l est pèrdua, l'ôtra, œn pôt pas la trovàr.
  • Frâsa : Et pœr ço que il vos tôrd a plles grand profit, jo vos deré la rêson por que crèyo que Diô la lui at fêt.
  • Frâsa : Nos entendens que entre les ôtres chouses o lyé fut demandâ quinta vouèx et quinta parola o lyé éret sembllent que ele aouét. Et ele rèpondét qu'il la avêt come homo, ço lyé éret sembllent; màs difèrence y avêt si grant que no lyé éret viêres que negun côrps humen que vivét en tèrra pouét entendre en son côr ne dére de boche neguna sembllence ni neguna èstimacion de la grant biotât et doçor de cela glloriosa vouèx et parola.
  • Frâsa : Màs dàmente que il désêt ses hores devant dénâr tot entôrn los sents côrps, il lor requerét que se eles volévont que un les portat en Permagni que eles féssont abèssiér la égoue en tâla maniére qui il la pouét passar sens pèril; ou se ço non, il les tornerét lé d'ont il les avêt trêt, quâr il non avêt de argent de que il puét sèjornar ni alar ôtra pârt.
  • Frâsa : Cela genelye croque, fôt la betar a covar.
  • Frâsa : S'il on vôt cognetre lo gôt d'una poma il fôt la transformàr: en la gôtent.
  • Frâsa : Se, étent arrevâ a una tèoria justa, on sè contente d'en fére un argument de convèrsacion, por la lèssiér aprés de coutâ, sensa la betàr en prateca, ceta tèoria, tant bèl que fusse, et dèporvu de quiconque significacion.
  • Frâsa : L'histouèra de la cognessença humèna nos aprend que de nombroses tèories érant d'una veretât encomplèta et que il est lor vèrificacion dens la prateca que il at pèrmês de la complètàr.
  • Frâsa : A l'època yô l'humanitât entiéra entrepregneràt de façon conscienta sa prôpra transformacion et la transformacion du mondo, seràt l'època du comunismo mondiâl. A travèrs la prateca dècuvrir la veretât et oncora a travèrs la prateca confirmàr la veretât et la dèvelopàr.