Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : fét
26717

definicion : 3 p.s. - endicatif present - vèrbo fére/fâre.

  • Francês : fait
  • Italien : fa i.p.
  • Gramatica : endicatif present 3.p.sing.
  • Varianta : fât
  • Varianta : fât (Dfn)
  • Varianta : fét (VdA)
  • Varianta : fét (Pie)
  • Varianta : fét (Bjl)
  • Varianta : fét (Vls)
  • Varianta : fât (Lyn)
  • Frâsa : Los ôrdres sont donâs pœr cantonar doves pôrtes; Pœr chargiér de femiér l'on mène de bèrrotes; Châcun fât son devêr, sétout dét, sétout fêt. Cependant pllôt tojorn, l'égoua crêt, la nuet chêt:
  • Frâsa : Tâla qu'on vêt la mèr/mar u fôrt de la tempéta, L'Isera fât drèciér los chevéls de la téta. Grenobllo, t'és pèrdu! lo monstro t'engllotét; Mâl avisâ fut cél que si bâs tè pllantat!
  • Frâsa : Châcun devant chiéz sè cueve, netèye, lâve; Qui tire sos toniôs, qui fât vouedar ses câves. Se los grands per lors gens sè font complimentar, Celos du tièrs-ètat côront sè visitar:
  • Frâsa : L'Intendant atentif, coma farêt un pâre, Nos fât dens tôs los temps tot lo bien qu'il pôt fâre. Isera, ta furor parêt bien en tot luè: Te devês garandar los templlos du bon Diœ;
  • Frâsa : Chôd-temps couéyent fét bon froment.
  • Frâsa : 1 Que âfro o fét venir éhtar icé.
  • Frâsa : Y at de bruit per la Rossèla, Què nœvèla? Mi-nuet ne fét que sonar, J'entend(o) choflar la Terése Et la Bllèse; Le bouesc d'Êze at retiendrâ.
  • Frâsa : La fam fét tot fére.
  • Frâsa : Pèsiblla la Sôna travalye Et porte batiôs tôt lo temps ; Lo Rôno fuit, pialye, batalye Et ne fât ren.
  • Frâsa : Arc-en-cièl du matin, Fét roulàr lo molin.
  • Frâsa : Quand les vaches gariotont, fét grâmo temps.
  • Frâsa : Quand lo chat fét passàr la pllôta dèrriér les bouégnis, fét grâmo temps.
  • Frâsa : Quand l'égoue fét ècuma en três jorns pllôt.
  • Frâsa : Quand lo mochâly du crosuél sè crèpi et fét de mouchelyons, 'l est segno que lo temps vat changiér.
  • Frâsa : Quand fét solely prends/prend ton parapllu, Quand pllôt fés/fâ come te vôs.
  • Frâsa : Quand fét solely, Prends/Prend ton mantél; Quand pllôt, Fés/Fâ come te vôs.
  • Frâsa : Sensa pan et mantél, Fét pas bon voyagiér.
  • Frâsa : Quand pllôt et fét solely, Fét lo temps des crouês chevréls.
  • Frâsa : Lo temps fét come l'égoue des torrents: tôrne pas més.
  • Frâsa : L'amôr fét danciér les ânos.
  • Frâsa : De totes les colors lo bizârro mèlanjo Barbôlye los ovriérs, los fât parêtre ètranjos: L'ocro, lo minion, la cinabra, l'alun, L'azur et l'endigô sè trovont dens lo glun.
  • Frâsa : Un prèlat que de l'or coment de ren fât compto, Balyét abondament, coment lo Côrp dus Comptos. Iquen n'empachiét pas los dons particuliérs: tot lâchiét, prèsidents, gens du Rê, conseliérs;
  • Frâsa : Dedens cet lévro aparéssêt un luè dèliciox, qui éret si très grand que tot lo mond' no est que un pou de chousa a regârd de cen. En cél luè aparéssêt una très glloriosa lumiére, que sè divisâvet en três parties, assé come en três pèrsones; màs de ço ne fét a parlar de boche d'homo.
  • Frâsa : O fét frêd.
  • Frâsa : Lo fen fét més d'abonde cet'anâ que l'anâ pâssâ.
  • Frâsa : Est avouéc los alâgnérs qu'on fét des coutes.
  • Frâsa : Lo bouesc de cœdra fét des bônes cindres pœr la buyâ.
  • Frâsa : Il ne vint pas, qui qu'il fét donc qu'il s'amuse comènt cèn?
  • Frâsa : Ceto petit ne fét qu'arrâpâr los cutéls sur la trâblla.
  • Frâsa : Sât pas cusenàr, fét mâques de pachoque(s).
  • Frâsa : La prateca, la cognessença, aprés, tôrna la prateca et la cognessença. Ceta fôrma ciclleca at pas de fin, et en plles, a châque cicllo, lo contenu de la prateca et de la cognessença s'èleve a un nivél supèrior. Tâla est dens son ensembllo la tèoria matèrialista-dialècteca de la cognessença, tâla est la concèpcion que sè fét lo matèrialismo-dialècteco de l'unitât du savêr et de l'accion.
  • Frâsa : En passent per lo forn de la prateca, la cognessença humèna fét donca un ôtro sôt, de significacion oncora plles importanta que lo prècèdent.
  • Frâsa : Ce qu'il fét et zérô, il est la méma chousa.
  • Frâsa : Sèrmo, Sèrmo, qu'âs-tu que t'âs lo petro pllen? Di-lo mâques, por nos lo cœr sœl fét les sents.
  • Frâsa : Les grôs sè fant d'argent atot lœr endustria; Lo petiôd campagnârd, vendent checa per côp Cen que rend son travâly, sa bôna èconomia, On derêt pas, sè fét de jôlis sous! Fôt ben pœr son bosèt qu'un châcun bien s'entende. "Kadia, kel, cosa k'ala da vende?" N'ens de trufoles jônes atant que nen voléd Pœr dègrèssiér lo ventro ux monsiors piemontês; N'ens des perus d'hivèrn et des pomes rênètes, Des véls grâs, des moutons bons pœr la boucherie, Des liévres, des chamôs et tant d'ôtres bétyètes Que bâs per lé vant sè fére rutir. quand doux payis vesin vivont come des fréres L'un a l'ôtro sè fant lo bien qu'on pôt sè fére: Lœr cuér fét des solârs a tuéts noutros monsiœrs Et les sabôts d'Ayâs vat bâs chôciér les lœurs.
  • Frâsa : Les grôs sè fant d'argent atot lœr endustria; Lo petiôd campagnârd, vendent checa per côp Cen que rend son travâly, sa bôna èconomia, On derêt pas, sè fét de jôlis sous! Fôt ben pœr son bosèt qu'un châcun bien s'entende. "Kadia, kel, cosa k'ala da vende?" N'ens de trifoles jônes atant que nen voléd Pœr dègrèssiér lo ventro ux monsiœrs piemontês; N'ens des peréts d'hivèrn et des pomes rênètes, Des véls grâs, des moutons bons pœr la boucherie, Des liévres, des chamôs et tant d'ôtres bétyètes Que bâs per lé vant sè fére rutir. quand doux payis vesin vivont come des fréres L'un a l'ôtro sè fant lo bien qu'on pôt sè fére: Lœr cuér fêt des solârs a tuéts noutros monsiœrs Et les sabôts d'Ayâs vat bâs chôciér les lœurs.
  • Frâsa : Dês cen fét lo serê. Inque fôt pas mancàr De dére que mes uelys ant possu remarcàr La granda propretât de cela mènagiére, Que trôve d'égoue prod quand 'l est que vat en duère.
  • Frâsa : L'ôton, dens lo vèrgiér, tot atôrn du velâjo, Fét blleyér tuéts les âbros en les chargient de fruits; Vat pendre les resims, fét chêre lo folyâjo, Et balye ux campagnârds tota sôrt de produits.
  • Frâsa : Aguèta: "Je vodriô vos dére una chousa:" Magotono: "Et doves se vos fét pllèsir!" Aguèta: "Ma polalye, 'l y at pas pousa, Arêt fêt l'ôf dens voutro nid."
  • Frâsa : Tobit, sè creyent d'alàr muerre bientout, Fét venir son garçon, l'embrace per lo côl; "Mon garçon, lyé dit-il, je penso que ma via Vat étre pœr lo mondo en poca temps fenia. Quand lo Bon Diô arat mon âma entre ses mans, D'ensevelir mon côrp sovin-tè, mon enfant. Fà que t'èyes tojorn de rèspèct pœr ta mére; Bèta-la, quand moreràt, a coutiér de ton pére.
  • Frâsa : - Cognédes-vos Tobit? - Otro-què, rèpond l'Ange, Ragouèl fét adonc, de llui, de grants louanges. L'Ange l'acute checa, et pués dit: "Pèrmission, Vos louâdes Tobit, et cél est son garçon". Transportâ per la jouye, lé Ragouè s'ècrie: "Coment! tè, mon garçon, tè lo fely de Tobit!
  • Frâsa : Vache que tét lo vél ou véle.