Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : vegnont (endicatif)
26778

definicion : 3 p.p. - endicatif present - vèrbo vegnir/venir.

  • Francês : viennent 3.p.p. ind.prés.
  • Italien : vengono
  • Gramatica : endicatif present 3.p.plur.
  • Varianta : venont
  • Varianta : vegnont (Dfn)
  • Varianta : vegnont (Vls)
  • Varianta : vegnont (VdA)
  • Frâsa : Monsiœr de Malyebouès, en granda diligence, Montant sur son batél, sè rend a l'Intendance; Iqué los Governœrs, colonèls, oficiérs, Uprés du G·ènèral vegnont de tôs quartiérs;
  • Frâsa : Céls bordâchiox vegnont por sûr de bordâchiér des nouéx, en ont pllênes lis fates.
  • Frâsa : Les egnons vegnont grôs, Quand lyœr nêt sur lo dous.
  • Frâsa : De yô vegnont les idâs justes? Chesont-éls du cièl? Nan. Sont-éls ennèssues? Nan. Éls pôssont mâques venre de la prateca sociâla, de três sôrtes de prateca sociâla: la luta por la produccion, la luta des cllâsses, et l'èxpèrimentacion scientefeca. L'ègzistença sociâla des homos dètèrméne lor pensâ.
  • Frâsa : Dens la luta sociâla, les fôrces que rèprèsentont la cllâssa d'avant-gouârda subésont, des côps, des revèrs et cen pas porquè ils ant des idâs fôsses, mas porquè, dens los rapôrts des fôrces que s'afrontont, éles sont, por lo moment, muens fôrtes que les fôrces de la rèaccion; de lé vegnont lors ensuccès provisouèros, mas éles fenéssont tojorn por trionfar.
  • Frâsa : Mas, de noutros compagnons, un mouél comprendont pas oncora ceta tèoria. Se on lor demande d'yô vegnont lors idâs, opinions, poleteca, pllans, mètodes, concllusions, d'yô vegnont lors discors entèrménâbllos et lors longs articllos ils trôvont la quèstion ètrangiéra et sâvont què rèpondre. Et cés sôts por què la matiéra sè transforme en èsprit et l'èsprit en matiéra, fenomèno ordinèro de la via de châque jorn, réstont encomprèhensibllos por lors.
  • Frâsa : Vâldoten, vat pœr tè luire un jorn de bonhœr: Bientout n'alens sentir lo subllo du vapœr! Vêde-lo lé que vint travèrsent les montagnes De Bard, de Montjovèt et les bèles campagnes, Pœr tè portàr lo riz et d'ôtra marchandie, P'achetàr les danrês qu'abonde ton payis. Noutros bons campagnârds végnont de totes cârres, Tot côrt, s'empend, s'amasse a tôrn des gâres; Sont les/lé grôs marchands et petiôds marchandins; Cél-ce tire son sou, cél-lé sos marenguins; Sont lé tuéts les curiox que 'ls ant pas d'ôtro a fére, Tot sè dit entre sè: Jamés plles de misère!
  • Frâsa : Dames et Monsiœrs, tot vint de Turin, de Fllorence, De Roma, de Milan, d'Anglletèrra et de France. Vegnont chèrchiér l'êr frèque et la bôna apetit, Senant les louidors dens tot noutro payis. Les uns a Sent-Martin vant sus per la valâla, U Mont-Rose tot setout y balyont l'escalâla. D'ôtros de Châtelyon siuvont lo drêt chemin, Vant agouétiér de prés lo front du Mont-Sèrven. D'ôtros sur lo Mont-Bllanc y vant pllantar lœrs tendes; Tot-un y réstont pas les fétes de Chalendes; Et p'étre sur les bèques u levâ du solely Pèrdriant en rampelyent les onglles des artelys. D'ôtros côront pas tant; lœr, cregnont trop la lagne; Les bins de Cort-Mayor fant lœr grant pâssa-temps, Ou ben pœr gouarir des mangagnes Prègnont les égoues a Sent-Vincent.
  • Frâsa : A fére son chemin Tobie continue, Et d'entôrn la vèprâ contre lo Tigre arreve. Il s'aprôche de l'égoue, et sè lâve les pièds; Un grôs pêsson tot setout de llui s'est aprochiê. Lo garçon, sachent pas quint bôrt monstro cen étêt, Dit a son compagnon: "Vêde-o lé quinta bétye! S'vos pllét, gouardâde-mè; j'é pouere que ses dents Vegnont mè dèvoràr. - Va! va! pouere de ren (èye pas pouere).
  • Frâsa : Tobie, en legrement, embrace son biô-pére; Sarra, les lârmes ux uelys, bèse encor un côp sa mére. Enfin, s'en vant tuéts doux tranquilos a lœr mêson, Combllâs de grants recheces et de bènèdiccions. Aprés bien de chemin, l'Ange dit a Tobie: "celya/cé-y-at partagens-nos en doves compagnies; Lœr pôvont pas marchiér; nos doux passens devant. - O est veré; v'éd franc rêson; lœr vegnont pués tot pllan."
  • Frâsa : Quand les nevés végnont nêrs, mârcont la plloge.