Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : vegnu, vegnua, vegnus, vegnues
26890

definicion : -

  • Francês : venu, venue, venus, venues
  • Italien : venuto, venuta, venuti, venute
  • Gramatica : participo passâ
  • Varianta : venu, venua, venus, venues
  • Varianta : venu, venua, venus, venues (Dfn)
  • Varianta : venu, venua, venus, venues (VdA)
  • Varianta : vegnu, vegnua, vegnus, vegnues (GE)
  • Frâsa : Jusqu'a sur los ôtàls et dens lo sanctuèro, T'és venue profanar noutros sacros/sacrâs mistèros. Cârmes, vos o savéd; Cordeliérs, Capucins, Falyét de son palès sortir lo Sent dus Sents.
  • Frâsa : Hèlâs! noutro payis 'l est venu, de province, Un arrondissement… Quint drôlo de progrès! Et pués serat-il dét que les bouègnos du/des prince(s) Volyont pas més sentir niones pllentes en français?
  • Frâsa : Ils sont vegnus le doze de dècembro, Per una nuet asse nêre que d'encro; Il étéve l'an mile siéx cent et doux, Qu'ils vegnéront parlar un pou trop tout.
  • Frâsa : Quand les sôjos sont venus longs, vindràt bien de nê l'hivèrn.
  • Frâsa : Je su venu lo premiér, il est arrevâ aprés.
  • Frâsa : Ele est venua avouéc tôs sos afutiôs.
  • Frâsa : En ègzempllo, de gens de l'èxtèrior sont vegnus en mission d'ètude a Yenan. Lo premiér jorn ou les doux premiérs jorns, ils ant vu la vela, sa topografia, ses rues et ses mêsons, ils sont entrâs en contact avouéc un mas de pèrsones, ils ant assistâs a des rècèpcions, velyês, meetings, ils ant acutâ divèrses entèrvencions, liesu divèrs documents; ils sont lé les coutiérs aparents et des aspècts isolâs des fenomènos, avouéc lors lièsons èxtèrnes. Ce degrê du procèssus de la cognessença sè nome lo degrê des sensacions et des reprèsentacions.
  • Frâsa : Los membros du groupo d'ètude que sont vegnus en chiéz nos, aprés avêr rèuni un matèriâl variâ et avêr "rèfllèchir", posserrant portàr lo jugement siuvent: "La poleteca du Front uni nacionâl contre lo Japon, aplecâye du partit comunisto, est consèquenta, sincèra et honéta". Se lors sont, avouéc la méma honètetât, partisans de l'unitât por lo salut de la nacion, ils porrant, en partent de ce jugement, alàr plles luen et teriér la concllusion siuventa: "Lo Front uni nacionâl contre lo Japon pôt reussir".
  • Frâsa : Magoton: "Nan, nan! Pensâde pas, comàre; 'L est venua fére L'ôf cé dens noutro bouél; Agouétiéde..." Aguèta: "Cél-ce! (prend l'ôf en man) Je lo cognesso prod."
  • Frâsa : Je conto pas de plles... Sentent tot lœr tapâjo, Lo mondo du velâjo 'L est venu vêre de bon lêf. Aguèta a Magoton grafegne lo vesâjo, Et Magoton tropèle Aguèta per les pêls,
  • Frâsa : "Et voilà la bataille!" Et fusse pas céls-ce ôfs des polalyes Que sont venus trobllar la pèce et lo bonhœr, Jamés ariant avu lo sol mot entre lœr.
  • Frâsa : Cél rê, contre les Juifs, est venu furiœx De cen que, dens son camp, un ange du Bon Diœ 'L at fêt, dens una nuet, un tèrribllo carnâjo. Il fêt muerre les Juifs adonc en èscllavâjo, Et de les entèrràr dèfend èxprèssament, Sot pêna de subir la môrt pœr châtiment.
  • Frâsa : P'avanciér lo pllèsir d'embraciér son garçon Lo bon crêssient sè dèrt, vôt sortir de mêson. Tobie arreve adonc... Son pâpa en tâtonent Lo sârre entre ses bèrs, màs prègiér possêt ren! Tegnêt, en cél moment, un tot ôtro lengâjo: Il molyêve, en pllorent, de son fely lo vesâjo. A la fin 'l at teriê du drêt fond de son cœr Céls-ce mots: "T'és venu!... Benéssens lo Sègnœr!"
  • Frâsa : Dês inque Tobie part, vat dére a ses parents Coment llui sont venus, en cél jorn, tant de biens! "Cél garçon, llui dit-il, conductœr de Tobie, At fêt venir chiéz nos de grants biens de Mèdie... Venédes a ma mêson, fédes-mè cél pllèsir: Je vuel fére un denâ pœr tuéts noutros amis. Dês grant-temps de mon cœr la jouèx s'ére alâye, Et houé, come mon fely, la jouèx m'est retornâye."
  • Frâsa : A la fin du repâs quand niœn mengiêve més, Lo vielyo Tobit dét a son garçon pariér: "A cél bon jouvenèt balyerens-nos quint gajo. Pœr cen que t'at guidâ lo long de ton voyâjo? - Pœr lo rècompensàr, vos lo sâdes étot vos, Sufit pas la mêtiêt du bien venu chiéz nos! En santât m'at prês cé; san, cé, mè tôrne rendre. L'argent, chiéz Gabelus, o est alâ llui lo prendre;
  • Frâsa : Ceta nuet 'l est venu bâs una piérriére que 'l at barrâ lo chemin.
  • Sinonimo : vegnêt, vegnêta, vegnêts, vegnêtes