Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : totes
31236

definicion : -

  • Francês : toutes
  • Italien : tutte
  • Gramatica : adjêctif endèfeni
  • Gramatica : pronom endèfeni
  • Gramatica : advèrbo
  • Varianta : tœtes [Bjl]
  • Varianta : totes [Pie]
  • Varianta : totes [Môr]
  • Varianta : totes [Frz]
  • Varianta : totes [Bjl]
  • Varianta : totes [Dfn]
  • Frâsa : Lènino at dét: "Les abstraccion de la matiéra, de la louè naturèla, l'abstraccion de valor, etc., un una parola totes les abstraccions scientifeques (justes, sèrioses, pas arbritrères) reflètont la natera plles profondament, plles fidèlament, plles complètament."
  • Frâsa : Bèla gelâ a Noutra-Dama de Mârs presèrve de(s) totes les ôtres gelâs.
  • Frâsa : Tè fôt pas lèssiér chêre ces ceriéses, ôtrament te les retrôves totes amaciê(ye)s.
  • Frâsa : Hardi! prend tes artifalyes, Què qu'il seye, Terése et vos, Bllèse, arriér. Je preno ma chemisola, J'en su fôla; Betens-nos tœtes a corir.
  • Frâsa : Carem'entrant farebelox Totes les bouèbes lévont lo cul.
  • Frâsa : Totes cetes dèmonstrances et tantes ôtres que ele non lo porrêt ràcontar ne nos non lo porriéd retenir en cél temps que nos vos avens dét devant, en tâla maniére que una nuet ele vit si grants visions et secrètes rèvèlacions de la gllouère ètèrnâla que ço ne porrêt nion mortâl homo dére ni fére entendre.
  • Frâsa : Totes les nacions.
  • Frâsa : Totes les variètâts sont ben comprèhensiblles entre lor et prenont lo nom de francoprovènçâl.
  • Frâsa : J'é viu que t'és alâ a Senta Créstina, t'âs lèssiê totes les passiéres.
  • Frâsa : On pôt donc suportar des parèlyes maniéres Quand on vêt quelos véls dens totes les charriéres Vos têsar d'un êr fier, fére més de varê Que s'ils étiant sortis de la couesse d'un rê.
  • Frâsa : Los Égouabèlencs? 'Ls ont tot lo temps prês noutros sous, lo demârs de la Sent-Llôdo, a la Sent-Martin et a la fêre d'oût, a nosôtros pouvro Sapèrencs... Et les malotes de burro que totes les fènes d'Égouabèla agôtâvont en fassent la trogne?
  • Frâsa : Un viely renàrd qu'aviêt corratâ Et gorsâ quâsi totes les gerénes de noutro càrro, Vint a chêre un jor sur 'na trapa qu'ére ben cachiêe.
  • Frâsa : Màs, dens lo muens d'un an, totes chouses changiéront; L'argent sè ressarrat, et los vivres ôgmentéront; Tant y at que dês depués tot vat de mâl en pir. Vint un novél mâlœor quand l'ôtro est assopi:
  • Frâsa : A pêna sont-ils juents qu'inondont los vélâjos, Dens lo miluè dos champs, les bétyes font nôfrâjo; Vèrsants de tot coutiér, dètruisants los barfèts. Les tèrres, les prâlies, sont totes dègrèssiês.
  • Frâsa : Ço érant les lètres bllanches, en que éret ècrita les convèrsacions u benêt fily Diô. Aprés quand avêt ben regardâ totes ses dèfôtes, ele sè perforçâvet de l'emenar tant come elle potêt a ègzempllèro de la via de Jèsus-Crist.
  • Frâsa : De inqué èxét una odor que éret si très bôna que ele trèssêt totes les vèrtus des cièls a sè. De inqué salyêt un si très grant embraciement d'amôr, que totes les amôrs qui sont en cet mondo n'ols sont mâques una grand amârétudéna regârd de cél amôr. De inqué salyêt si très grant jouyo que côr d'homo ne lo porrêt pensar.
  • Frâsa : De inqué salyont tués/tuéts les bens qui pôvont étre. De inqué salyêt la veré sapience per laquâla totes chouses sont fêtes et crèês. Iqué éret la pouessience a la cui volontât totes chouses sè encllinont. De inqué salyêt una si grand doçor et una si grand reafèccion que les anges et les ârmes étiant si repèssues que eles ne "pôvont" outra ço dèsirar nèant.
  • Frâsa : De totes les colors lo bizârro mèlanjo Barbôlye los ovriérs, los fât parêtre ètranjos: L'ocro, lo minion, la cinabra, l'alun, L'azur et l'endigô sè trovont dens lo glun.
  • Frâsa : Nos entendens que al comencement de sa sente convèrsacion elle proposàt de guèrpir totes chouses mondanes de bôna volontât de côr pœr la amôr del dox Jèsus-Crist. Son bon propôs elle gouardét mout entiérement.
  • Frâsa : Adonc il lyé dit brévament: "En ôtro temps jo tè darré entendément en totes cetes chouses. Et ço que tu vodrés orendrêt et tu mè demanda".
  • Frâsa : De la grant biotât que ils aviant non lyé éret sembllent que lo solo quand il est en sa plles grant cllartât et biotât, fut mâques un pou de chousa u regârd de la grant biotât que avinat les sents que ele vêt de joûta sè de totes pârts, et dessus come en l'êr. Totes vês ele non o vêt pas dês uelys corporâls màs en èsprit; et vêt son côrps al liét a ben pou sembllâbllo al côrps môrt.
  • Frâsa : Et dedens la cllartât bllanche aparéssêt un petit enfant; la très grant biotât de cél enfant ele ni put dére ni fére entendre. Dessus cél enfant et de totes pârts aparéssêt una grant cllartât sembllent a or qui rendêt si grant iluminacion que ele trayêt totes les ôtres assé et tota s'en entrâvet dedens lors.
  • Frâsa : En ceta grant dolor ele pensét que totes ses compagnes receviant lor Salvor et ele, a tâl jorn que el éret dègnêe venir et nêtre en cet mondo pœr noutra salut, no s'osâvet prèsumir pœr les grants ofenses que ele cudâvet avêt, sè propensét que ele recordrét a la grant misèricôrde de son dox crèator.
  • Frâsa : Aprés totes cetes grâces et pllusiors ôtres que noutron bon crèator lui ut fêtes, ele étêt l'èspâcio de doux ans que ele on ut neguna espèciâla grâce de Noutron-Sègnor, mâques tojorn pèrsèvèrâvet en bônes ôvres et tojorn sembllâvet que ele ut plles de la timor et de l'amôr de Diô.
  • Frâsa : La tèoria matèrialista-dialècteca de la cognessença bete la prateca a la premiéra pllace; ele èstime que la cognessença humèna pôt, en niona maniéra, étre copâye de la prateca et refuse totes celes tèories fôsses que néyont l'importança de la prateca et copont la cognessença de la prateca. Lènino at dét: "La prateca est supèriora a la cognessença (tèoreca), porquè y at la dignitât, pas justo du gènèral, mas oncor du rèèl imèdiat".
  • Frâsa : Doves sèrvèntes tœtes jouenes, habelyês de jôlis bonèts bllancs, et des devàntiérs avouéc des fllœrs, teriéront de vin dens des vêrros, et los feséront pâssâr per-dessus la barricâda.
  • Frâsa : Mas on pôt pas avêr en totes les chouses una èxpèriença dirècta; en prateca la plles granta partia de noutres cognessences sont lo produit d'una èxpèriença endirècta, en ègzempllo totes les cognessences que nos ens des siècllos passâs et des payis ètrangiérs.
  • Frâsa : L'origina de totes les cognessences rèside dens les sensacions reçues du mondo èxtèrior objèctif a travèrs los orgânos des sens de l'homo; ceti que néye la sensacion, que néye l'èxpèriença dirècta, que néye la participacion pèrsonèla a la prateca dèstinâye a transformàr la rèalitât, il est pas un matèrialisto.
  • Frâsa : Totes les gens que considèront que la cognessença racionèla pôt mâques provenir de la cognessença sensiblla sont des idèalistos.
  • Frâsa : Lo marxismo-lèninismo at pas feni d'èpouesiér la veretât; sensa arrètar, dens la prateca, ôvre lo chemin a la cognessença de la veretât. Noutra concllusion est l'unitât historeca, concrèta, du subjèctif avouéc l'objèctif, de la tèoria avouéc la prateca, du savêr avouéc l'accion; nos sens contre totes les concèpcions fôsses, de "gôche" come de "drête", copâyes de l'histouèra concrèta.
  • Frâsa : Il fôt donca ensègnér a noutros compagnons la tèoria matèrialista-dialècteca de la cognessença, afin qu'ils sàchont s'orientàr dens lors idâs, fére des enquétes et des rechèrches et drèciér lor bilan de lor èxpèriença, qu'ils posséssont surmontàr les dificultâts, èvitàr tant que possibllo de cometre des èrrors, fére bien lor travâly, contribuàr avouéc totes lors fôrces a construire un grand et fôrt payis socialisto et a la fin édar/édiér les masses oprimâyes et èxplouètâyes du mondo en vua de l'acompllissement du nobllo devouèr entèrnacionalisto que nos encombe.
  • Frâsa : Ja les vaches sont totes atot lo morro en l'êr, Borneyent, cornatent cela que 'ls ant a pârt. Les bèrgiéres, les arpians, les mêtres, les frutiéres, Que pèrdusse la lœr 'ls aviant ja tuéts pensiére.
  • Frâsa : Quand n'avians llui chiéz nos, n'avians noutro trèsor. Llui, cé, ére ma via, et llui viâ est ma môrt. Lllui, cé, nos valyêt mielx que totes les rechèces; 'L étêt noutro bâton pedent noutra vielyèce. - Lo garçon revindràt, Ana, troblla-tè pas; Câr son bon compagnon saràt guidàr ses pâs". Màs sa fèna, jamés, jamés ren la console: Sa dolœr, en prègient, copâve ses paroles.
  • Frâsa : Qui 'l est que 'l at mècllâ totes cetes bagues?