Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 15261
aviu, aviua, avius, aviues
definicion
-
  • participo passâ [valor* : 10]
en Francês en Italien sinonimos
  • eu, eue, eus, eues [valor : 10]
    ---
  • avuto, avuta, avuti, avute[valor : 10]
    ---

Variantes

  • avu, avua, avus, avues [valor : 10]
    Ècritura d'origina : av(i)u
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : Dictionnaire des mots de base du Francoprovençal - D.Stich - 2003 Web d'entèrèt :
    ---
  • avu, avua, avus, avues (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : avù, avoueù, avù, avùeus
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : D.Genta et C.Santacroce - Scartablàri d'la modda d'Séreus - 2013 Web d'entèrèt :
    ---
  • aviu, aviua, avius, aviues (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : aiû/avû
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : AA.VV. - Dizionario Giaglionese - 2011 Web d'entèrèt : http://www.dizionariogiaglionese.it/
    ---

Frâses

  • Tota la zona 'l ât jamés aviu una duratura union politica. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Tot la zona lhot mai aieu ina duřatuřa unioun politica.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Per quei èicrio an francoprovensal - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : L'intero territorio non ha mai avuto una duratura unione politica.
    ---
  • La Galya de Liyon 'l ât pas aviu una libèrtâ culturâla pœr fâre una grant litèratura; la lengoua 'l ât mâques quâse de-long barjacâ-sè. [valor : 10]
    ècritura d'origina : La Galia de Lioun lhot pa aieu ina libertaa coultuřal per faře ina gran liteřatura; la lèinga lhot maque caze deloun bardzacase.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Per quei èicrio an francoprovensal - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : La Gallia Lugdunensis ebbe un periodo troppo breve di libertà culturale per sviluppare una vera letteratura francoprovenzale; furono di solito parlate tramandate oralmente.
    ---
  • Je é avu-la chantâ cela chançon. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Yo ei avü-la cantà hala canson.
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : LLA, La lingua Arpitana J.Arrieta.
    Sôrsa : La lingua Arpitana Josè Arrieta 1976.
    ---
  • De noutros devantiérs n'ens avu p'héretâjo, Des cœrs francs, g·ènèrœx, fidèlos a noutra louè. [valor : 10]
    ècritura d'origina : De noutre devantë n'en avu p'eretadzo, De coeur fran, genereu, fidèlo a noutra loè.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA VALDOTEINA, 1862
    nota : De nos devanciers nous avons reçu pour héritage Des coeurs francs, généreux, fidèles à notre loi.
    ---
  • Parèly j'é avu, lo long de ma via, un mouél de contacts avouéc un mouél de gens sèriœx. J'é brâvament vécu en-chiéz céls-ce plles grôs de mè. Je les é vus de prôcho. Cen 'l at quand-mémo pas trop amèlyorâ mon opénion dessus lœrs. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Parë dz'i avu, lo lon de ma via, un mouë de contat avouë un moë de dzen serieu. Dz'i bramen vequi in tsë cice pi grou de mè. Dze le s-èi vu de protso. Cen l'at quan mëmo pa trop améliorà mon opegnon dessu leur.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : A. De Saint-Exupéry - lo Petsou Prince - Avouë le dessin de l'oteur - Tradui in patoé valdoten pe Raymond Vautherin - Wesakeditions - 2000
    nota : j’ai ainsi eu, au cours de ma vie, des tas de contacts avec des tas de gens sérieux. J’ai beaucoup vécu chez les grandes personnes. Je les ai vues de très près. Ça n’a pas trop amélioré mon opinion.
    ---
  • Premiére quèstion. Lo dialècto de ton velâjo que tant t'âmes 'l at pas ni una gramère, ni un diccionèro, ni una granta histouère litèrèra: quârque poèsia d'una vielye mêtrèssa, doux ou três tèxtos de la locâla filodramatica, ora disparua por la manca de bènèvolos disposâs a fére los actors. Por la résta los quatro tèxtos que t'avéve retrovâ érant tèrribllos, transcrits ètot una grafia emprobâblla, que tè-mémo, ètot tota la bôna volontât de ceti mondo, t'âs avu mâltemps a comprendre. Ceta consultacion de tèxtos avéve fét nêtre u fond de ton cœr la demanda: mas fôra de mon velâjo quârqu'un comprendrat jamés cen que j'é ècrit? [valor : 10]
    ècritura d'origina : Premiére quèstion. Lo dialècte de ton velâjo que tant t'ames 'l at pas ni una gramère, ni un diccionèro, ni una granta histouère litèrèra: quârque poèsia d'una vielye mêtrèssa, doux ou três tèxtes de la locale filodramatica, ora disparua por la manca de bènèvolos disposâs a fére lo actors. Por la résta los quatro tèxtes que t'avéve retrovâ érant tèrriblos, transcrits atot una grafia improbâbla, que tè-mémo, atot tota la bôna volontât de ceti mondo, t'âs avu mâltemps a comprendre. Ceta consultacion de tèxtes avéve fét nêtre u fond de ton cœr la demanda: mas fôra de mon velâjo quârqu'un comprendrat jaamés cen j'é ècrit?
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : F.Corradin - Comunicar ou sonar? - Viena tsu ma trasa - 2010
    ---
  • Âs-tu pas de métyo(s) que t'és tojorn cachiê en cantina? Cét bandi 'l at pas de métyo(s). 'L est un pouro garçon de fortuna, 'l at jamés avu de métyo(s), 'l at jamés avu un métyo. [valor : 10]
    ècritura d'origina : A-te pa de mëtso que t'ë todzor catsà in cantina? Ci bandi l'at pa de mëtso. L'est un pouro garçon de forteuna, l'at jamë avu de mëtso, l'at jamë avu un mëtso.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : N'as-tu pas de famille, vu que tu est toujours fourré au café? Ce bandit, ce vaurien n'a pas de famille (il se comporte comme s'il n'en avait pas). C'est un pauvre garçon de fortune, il n'a jamais eu de famille, une famille.
    ---
  • J'en é aviu un apèrçu. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dz'èn é ayu un aparsu.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Dijon - 1994
    nota : J'en ai eu un aperçu.
    ---
  • Porquè ils ant pas comprês lo contenu et les condicions de cét travâly selon les louès que lo règéssont: ou bien ils ant jamés avu l'ocasion de s'ocupàr de tâl travâly ou bien ils ant mâques avu-la rârament; il pôt pas donca étre quèstion por lors de cognetre les louès de cés travâlys. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Perkei i ant pa komprey lo kontenu e le kondiksion de hi travall selon le loei ke lo regzeyson: o bien i ant gzameii avu l'okazion de s'okupei de tel travall o bien i ant make avu-la rarament; i pot pa donka eitre kestion pe lor de kogneitre le loei de his travall.
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : LLA, La lingua Arpitana J.Arrieta.
    Sôrsa : De la prateka - La relaksion intre la kogneisensa e la prateka, intre lo savey e l'aksion - Traduksion in Harpetan d'in testò filozofekò de Mao Tze Toung - 1937 - Aohta, gzenei 1974
    nota : Parce qu'ils n'ont pas saisi le contenu et les conditions de ce travail selon les lois qui les régissent, ou bien ils n'ont jamais eu l'occasion de s'occuper d'un tel travail ou bien ils ne l'ont eue que rarement ; il ne peut donc être question pour eux d'en connaître les lois.
    ---
  • "Et voilà la bataille!" Et fusse pas céls-ce ôfs des polalyes Que sont venus trobllar la pèce et lo bonhœr, Jamés ariant avu lo sol mot entre lœr. [valor : 10]
    ècritura d'origina : "Et voilà la bataille!" Et fuche pa cice s-ou di polaille Que son venu troblé la péce et lo bonneur, Jamë l'arian avu lo seul mot intre leur.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE - Le s-ou et le dove comére - 1887
    nota : Et voilà la bataille! Et n'étaient ces oeufs de poules Qui sont venus troubler la paix et le bonheur, Jamais elles n'auraient eu un seul mot entre elles.
    ---
  • Lo sent homo Tobit, a Nèftali nèssu, De ses rechos parents, surtot per lœrs vèrtus, 'L at tojorn avu souen de gouardàr l'héretâjo, Et 'l at su, come lœr, nen fére bon usâjo. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Lo saint ommo Tobie, a Nephtali neissu, De se reutso paren, surtou pe leur vertu, L'at todzor avu choen de gardé l'eretadzo, Et l'at su, come leur, n'en fére bon usadzo.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE - Tobie - 1859
    nota : Le saint homme Tobie, né à Nephtali, de ses parents, riches surtout en vertus, Eut toujours soin de conserver l'héritage, Et il sut, comme eux, en faire bon usage.
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche