Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 20588
ou
definicion
-
nota
"donc ben" (Ain surtout) ; "sêt".
  • conjonccion [valor* : 1]
en Francês en Italien sinonimos
  • ou, ou bien [valor : 10]
    ---
  • o[valor : 10]
    ---
  • oppure[valor : 10]
    ---

Variantes

  • ou ben [valor : 10]
    Ècritura d'origina : ou ban
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : FRANCOPROVENÇAL Proposition d'une orthographe supra-dialectale standardisée - D.Stich - 2001 Web d'entèrèt :
    ---
  • ou (Dfn) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : ou
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010. Web d'entèrèt :
    ---
  • ou (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : o
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Viena tsu ma trasa - 2010 Web d'entèrèt :
    ---
  • ou (Bjl) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : ou
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965 Web d'entèrèt :
    ---

Frâses

  • Ils pôrtont tœs quârque-chousa, Sœt la blousa, Ou ben dens lor devantiér, De pàn, des uefs, des fromâjos, Des fruitâjos, Et d'ôtres besognes avouéc. [valor : 5]
    ècritura d'origina : Y portant teu quaque tsouze, Seu la blouse, Ou ban dins lu devinti, De pain, de z'ués, de fromadzes, De frutadzes, Et d'âtres besognes avui.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Anne-Marie Vurpas - Un noël en patois beaujolais du XIX siècle - Vox Romanica 40 – 1981.
    nota : besognes: "vêtements, affaires, choses utiles".
    ---
  • Ma lengoua, lo jalyonês, est na varianta des parlars francoprovènçâls, lyé sè barjaque quâse la méma u mié de la Vâl Suésa fin de Jalyon, Graviére et en Vâl Cèniclla fin a l’entôrn de Turin plles ou muens contaminâ du piemontês. [valor : 5]
    ècritura d'origina : Ma lèinga, lou Dzalhouné, et ina variante de parlaa francoprovensal, lhe se bardzaque caze la mèima aou mielh dla Val Suiza fin da Dzalhoun, Graviere è an Val Senicla fin a l’antort de Touiřin pi o meno countaminaa dou piemountee.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Per quei èicrio an francoprovensal - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : La mia lingua, il giaglionese, è una variante delle parlate francoprovenzali. Il francoprovenzale è parlato in media Valsusa da Giaglione, Gravere e dalla Val Cenischia fino alla cintura di Torino anche se nel fondovalle più contaminato dal piemontese.
    ---
  • Quand la Lena il at lo rœd, Ou vent ou brœd. [valor : 5]
    ècritura d'origina : Quan la Leuna y at lo reu, Ou vent ou breu.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Joseph Cassano - La Vie Rustique et la Philosophie dans les proverbes et dictons valdôtains - 1914 (Vére proverbo n.362-363 a la pâge 125 du lévro)
    nota : Quand la Lune a le cercle, Ou vent ou bouillon (eau).
    ---
  • Tot-ora m'est avis que quârque-ren mè pousse, Ou que d'un trembllement je sento les secosses; Je ne sé se la tèrra ou lo cièl vat s'uvrir. Dens cel'èztrèmitât, que fâre? et yô corir? [valor : 10]
    ècritura d'origina : Tot ore m'eit avi que quoquaren me pousse, Ou que d'un tremblament je sinto le secousse; Je ne sei si la terra ou lo ciel va s'uvri. Din ce l'extremita, que fare? et où couri?
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : A présent il me semble que quelque chose me pousse, Ou que d'un tremblement je (res)sens les secousses; Je ne sais si la terre ou le ciel va s'ouvrir. Dans cette extrémité, que faire? et où courir?
    ---
  • Avouéc Marc nos condivisens l'amôr et l'atachement profond a noutron Payis et a noutra lengoua, la prôva est dedens cetes pâges fruit quotidien du sacrifiço por mantenir vivent tot cen que nos amens. La reflèccion sur un futur possibllo est comencêye, réste a nos de lo rendre concrèt adoptent un chemin que seye parcoribllo... Alor lo problèmo quint 'l est, comunicar ou sonar? [valor : 10]
    ècritura d'origina : Avouéc Marco nos condivisens l'amôr et l'atachement profond a noutron Payis et a noutra lengoua, la prôva est dedens cetes pâges fruit cotidien du sacrifiço por mantenir vivent tot cen que nos amens. La reflèccion sur un futur possiblo est comencêye, réste a nos de lo rendre concrèt adoptent un chemin que seye parcoriblo... Alor lo problèmo quint 'l est, comunicar u sonar?
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : F.Corradin - Comunicar ou sonar? - Viena tsu ma trasa - 2010
    ---
  • O no at pas mout de temps que una pèrsona que jo cognesso éret en orêson ou devant maténes, ou aprés, et comenciét a pensar en Jèsus-Crist, coment il sè siét a la drêta pârt de Diœ lo pâre. Et tantout son côr fut èlevâ que o llui fut sembllent que ele fut en un luè qui éret plles grant que tôs les mondos et plles reluisants que les solos de totes pârts: et éret pllen d'unes gens que érant si très bèles et si très gllorioses que boche d'homo non lo porrêt ràcontar. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Oy no ha pas mout de tens que una persona que jo cognoisso eret in oreyson ou devant matines, ou apres, et comenciet a pensar en Jhesu Crit, coment il se seit a la dextra part de Deu lo pare. Et tantot sos cuors fut si elevas que oy li fut semblanz que illi fut en un lua qui eret plus granz que toz li monz et plus reluysanz que li soulouz de totes pars; e eret pleins d'unes genz que erunt si tres beles et si tres glorioses que bochi d'ome non ho porroyt recontar.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : SPECULUM - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Il n'y a pas longtemps, une personne de ma connaissance était en oraison avant matines ou après. Elle se prit à penser à Jésus-Christ, comment il est assis à la droite de Dieu le Père. Et soudain son cœur fut ravi à tel point qu'il lui sembla être en un lieu plus grand que le monde entier, et plus billant de toutes parts que le soleil; et il était plein de gens si beaux et si glorieux que bouche d'homme ne le pourrait raconter.
    ---
  • Et preyét llui que a llui volsét pllére qui il lyé donàt ensègnement que ele potêt cognetre ço que plles sèrêt sa volontât ou de llui recêvre ou del lèssiér. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Et preet li que a lui voucit playre qui el li donet ensenniment que illi poet cognoytre co que plus sarit sa volunta ou de lui receyvre ou del laysier.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Et elle le pria de bien vouloir l'instruire afin qu'elle pût connaître ce qui serait plus conforme à sa volonté ou de le recevoir ou de s'absternir.
    ---
  • Entre les ôtres chouses que ele preyêvet a Noutron-Sègnor en son côr sè preyêvet que il per sa misèricôrde la donat fénir de ceta via en cela méma hora, ou que llui dègnât pllére que lo consèly et consolacion llui transmit de cela grant pouer. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Entre les autres choses que illi preavet a Nostrum Segnour en son cuor se preavet qui el per sa misericordi la donat finit de ceta via en cela mema hora, ou que lui dignat playre qui el consoil et consolation li tramisit de cela grant paur.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Parmi les autres prières qu'elle adressait à Notre-Seigneur dans son cœur, elle demandait que, par sa miséricorde, il mît fin à sa vie en cette heure même, ou qu'il voulût bien lui donner conseil et consolation dans cette grande peur.
    ---
  • Cetos ècèrvelâs serant dèns le câs de sâlir ma rœba ou de l'abistrœnâr. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Stôz éssarvélo séran dè le ko de soli ma reube ou de l'abistreûno.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Documents publiés par Claude Michel - 1994
    nota : Ces écervelés seraient dans le cas de salir ma robe ou de l'abîmer.
    ---
  • Màs dàmente que il désêt ses hores devant dénâr tot entôrn los sents côrps, il lor requerét que se eles volévont que un les portat en Permagni que eles féssont abèssiér la égoue en tâla maniére qui il la pouét passar sens pèril; ou se ço non, il les tornerét lé d'ont il les avêt trêt, quâr il non avêt de argent de que il puét sèjornar ni alar ôtra pârt. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Mays dementres qui el diseyt ses hores devant dignar tot entor los senz cors, il lour requerit que se eles voleont que un les portat en Permagny que eles fissant abeissier la ayguy en tal manieri qui el la puit passar seins peril; ou se co no, il les tornerit lay dont il les aveyt trayt, quar il non aveyt de argent de que il puit iqui sojornar ne alar atra part.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Mais pendant qu'il disait ses heures, avant dîner, auprès des saints corps, il leur demanda, si elles voulaient être transportées à Parménie, de faire baisser l'eau de telle sorte qu'il pût la passer sans péril; sinon il les ramènerait à l'endroit d'où il les avait retirées, car il n'avait pas assez d'argent pour séjourner en cet endroit ou pou aller ailleurs.
    ---
  • Èlectron positif ou positron. Èlectron pesant ou mèson. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Élèitron positif o positron. Élèitron pesan o meson.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : Électron positif ou positron. Électron lourd ou méson.
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche