Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 24231
ux
definicion
La contracion est pas g·ènèrala vêre : ux.
nota
ux m. (réalisations ou, u, é, i); au féminin, on trouve a les à côté de ux.
  • prèposicion articulâye [valor* : 10]
    definicion : Prèposicion + articllo dèfini.
en Francês en Italien sinonimos
  • aux (fem.) [valor : 10]
    ---
  • aux (masc.) [valor : 10]
    ---
  • alle[valor : 10]
    ---
  • ai, agli[valor : 10]
    ---
  • agli, ai[valor : 10]
    ---

Variantes

  • ux [GE] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : é, è, ès
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : ATHENA - Pierre Perroud Web d'entèrèt : http://athena.unige.ch
    ---
  • ux [Dfn] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : u
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010. Web d'entèrèt :
    ---
  • ux [VdA] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : i
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Joseph Cassano - La Vie Rustique et la Philosophie dans les proverbes et dictons valdôtains – 1914. Web d'entèrèt :
    ---
  • ux [SDu] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : ù
    Règ·ion : Savouè [Chamberien]
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Amélie Gex - Poésies et contes de Savoie - EMCC - Lyon - 2012 Web d'entèrèt :
    ---
  • als [Bjl] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : al
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965 Web d'entèrèt :
    ---
  • ux [Bjl] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : as
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965 Web d'entèrèt :
    ---

Frâses

  • Dês la fllœr tant qu'ux grans, En sèpt semanes sensa pan. [valor : 5]
    ècritura d'origina : Dei la fleur tanqu'i gran, Un sat semane sensa pan.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Joseph Cassano - La Vie Rustique et la Philosophie dans les proverbes et dictons valdôtains - 1914 (Vére proverbo n.420 a la pâge 153 du lévro)
    nota : De la fleur jusqu'aux grains, Il y a sept semaines sans pain.
    ---
  • Drêt u cllochiér on vat sœnar l'alârma, En mémo temps on criat: Ux ârmes! ux ârmes! De tot endrêt on vit des gens sortir, Que desévont : Il fôt vencre ou morir! [valor : 10]
    ècritura d'origina : Drai u clossi on va sena l'allarma, En mémo tems on cria: É arme! é arme! De to andrai on vi dé zan sourti, Que desivon : Y fau vaincr'ù mouri!
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : La Chançon de l'Èscalâda - 1603 - Cél qu'est lé-'h-hôt. Strofa 16. (http://athena.unige.ch/athena/helvetia/cqlaino.html) et (Dictionnaire des mots de base du Francoprovençal - D.Stich - 2003).
    nota : Droit au clocher, on va sonner l'alarme; En même temps, on crie: "Aux armes, aux armes!" De tous endroits on vit des gens sortir Qui disaient: "Il faut vaincre ou mourir!"
    ---
  • Per cél moyen on prét le Côrp-de-gouârda, Yô l'ènemi fasséve bôna gouârda; Il falut ben quitar ux Genevouès U dèshonœr de tota la Savouè. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Pé cé moyan on prai le courdegarda, Yô l'ennemi fassivé bouna garda; Le falu bein quitta é Genevois U déshonneur de tota la Savoi.
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : La Chançon de l'Èscalâda - 1603 - Cél qu'est lé-'h-hôt. Strofa 19. (http://athena.unige.ch/athena/helvetia/cqlaino.html) et (Dictionnaire des mots de base du Francoprovençal - D.Stich - 2003).
    nota : Par ce moyen on prit le corps de garde, Où l'ennemi faisait bien bonne garde; Il fallut le laisser aux Genevois, Au déshonneur de toute la Savoie.
    ---
  • Ux cardinâls et a la cardinalye, Ux èvèques et a la cafardalye, Que los/les ariont ècorciês tot/tôs vifs; Sur des charbons ils los/les ariont rutis. [valor : 10]
    ècritura d'origina : È cardinau et à la cardinaille, Ès évèqué et à la cafardaille, Que lous arion écorcia to vi; Su lou sarbon i lous arion ruti.
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : La Chançon de l'Èscalâda - 1603 - Cél qu'est lé-'h-hôt. Strofa 42. (http://athena.unige.ch/athena/helvetia/cqlaino.html)
    nota : Aux cardinaux et à la cardinaille, Aux évêques et à la cafardaille, Qui les auraient écorchés tout vifs; Sur des charbons ils les auraient rôtis.
    ---
  • Les granges, los gllacis, los fossês sè remplléssont, Per dehôr, per-dedens, mile cris retentéssont; Comandant, Intendant ux fllambôs vont u Cors, Font partir des batiôs pœr donar de secors. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Le grange, lou glaci, lou foussé se remplissont, Pe dehor, pe dedin, mille cri retentissont; Commandant, Intendant u flambeau vont u Cour, Font parti de batteut pe donna de secour.
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : Les granges, les glacis, les fossés se remplissent, Par dehors, par dedans mille cris retentissent; Commandant, Intendant, aux flambeaux, vont au Cours, Font partir des bateaux pour donner des secours.
    ---
  • En tombent la nê greselye La grôba vioule u tison. Vreye, vreye ta bobelye Pendent la môrta sêson. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Ein tombêint la naî greseille La groba vioule ù tison. Vreye, vreye ta bobeille Pêindêint la mourta saîson.
    Règ·ion : Savouè [Chamberien]
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Amélie Gex - Poésies et contes de Savoie - EMCC - Lyon - 2012
    nota : En tombant, la neige grésille La bûche chante sur les chenets, Tourne, tourne ta bobine Pendant la morte saison.
    ---
  • Ton bèt ére pas cél de fére cognetre u mondo los/les sons de la lengoua de ton velâjo (chousa que entèrèsse solament ux dialèctologos), mas cél de fére cognetre u mondo les tienes idês (chouses que pôt-étre entèrèssont ux êtros humens) et de lo/le fére emplleyent ta lengoua. En dèfinitiva - t'avéve rèfllèchi - la Marguérita d'Oingt, quand nos at trasmês sos/ses pouessients ècrits, voléve nos parlar de ses visions divines, pas de coment sonâve sa lengoua. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Ton bout éra pas cél de fére cognetre u mondo los sons de la lengoua de ton velâjo (chousa que enteresse solament ux dialèctologues), mas cél de fére cognétre u mondo les tienes idês (chouses que pot étre entressont ux étres humens) et de lo fére empleyent ta lengoua. En dèfinitiva - t'avéve rèflèchi - la Marguerita d'Oingt, quand nos at trasmês ses pouessients ècrits, voléve nos parlar de ses visions divines, pas de coment sonâve sa lengoua.
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : F.Corradin - Comunicar ou sonar? - Viena tsu ma trasa - 2010
    ---
  • Entre celos doux cors qui sè aj·outâront als doux premiérs cors, aparéssêt una pèrsona losquâls teniant quatro ôtros entre lors mans, les doux devèrs la téta et les doux devèrs los pieds. Et céls quatro llui éret sembllent que fussont les plles nôblles crèatures que fussont entre tôs los ôtros. Et posâront cél glloriox côrps que teniant entre lors mans sus lo drap d'or que les premiérs aviant aparelyê. Quand ils posâront cél glloriox côrps, les quatro cors sè vant agenolyér et encllinar a grant rèvèrence devant llui. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Entre celos dos cuors qui se ajotaront al dos premers cuors, apparisseit una persona loqual teneant quatro atri entre lor mans, li dui devers la teta et li dui devers los pies. E ycil quatro li eret senblanz que fussant les plus nobles creatures que fussant enre toz los autros. Et posaront ycel glorious cors que tineant entre lor mans sus lo drap del or que li premer aviant appareylya. Quant il posaront cel glorious cors, li quatro cor se vant agenolier et enclinar a grant reverenci devant lui.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Entre ces deux chœurs qui s'ajoutèrent aux deux premiers apparaissait un personnage que tenaient quatre autres entre leurs mains, deux à la tête et deux aux pieds. Il lui semblait que ces quatre étaient les plus nobles créatures qui fussent entre toutes. Ils posèrent le glorieux corps qu'ils tenaient entre leurs mains sur le drap d'or que les premiers avaient préparé. Quand ils posèrent ce glorieux corps, les quatres chœurs vinrent s'agenouiller devant lui avec grand respect.
    ---
  • O pllut més/mielx que devant. Entretant ils biuront una vês brévament et pués chargét sa èga et sa sôma et montiét sus son roncin et vàt s'en a l'égoue. Et châcun llui dit que o pèrirêt quand que il metrêt en l'égoue. Et il comandàt ux/als menents que ils méssont la sôma premiére en l'égoue que portâvet los três sents côrps. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Ay plut ades meuz/menz que devant. Entretant il biuront una vey briament et puis charget sa egua et sa soma et montyet sus son roncin et vayt s'en a l'aygui. Et chascuns li dit que ay piririt quant que il metri en l'aygui. Et il comandiet as meynenz que il missant la soma premeri en l'aygui que portavet los tres seins cors.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : À l'instant la pluie redoubla. Alors ils burent un coup rapidement, puis il chargea sa jument et son ânesse, monta sur son cheval et se dirigea vers la rivière. Et chacun lui dit que tout ce qu'il mettrait à l'eau périrait. Il commanda aux conducteurs de mettre à l'eau, en premier lieu, l'ânesse qui portait les trois saints corps.
    ---
  • U(x) métyo(s). Tornàr u(x) métyo(s). Restàr cachiê tot lo jorn u(x) métyo(s). Vin mè trovàr quand te vôs, houé je su tot lo jorn u(x) métyo(s). je su passâ u(x) métyo(s) de tè, màs je t'é pas trovâ. Arreve tojorn târd u(x) métyo(s). Cen 'l est u(x) métyo(s). [valor : 10]
    ècritura d'origina : I mëtso. Torné i mëtso. Resté catsà tot lo dzor i mëtso Vin me trové quan te vou, voueu dze si tot lo dzor i mëtso. Dze si passâ i mëtso de tè, më dze t'i pa trovà. Arreve todzor tar i mëtso. Cen l'est i mëtso.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : À la maison, chez soi. Rentre à la maison. Rester toute la journée à la maison. Viens me trouver à l'heure que tu veux, aujourd'hui je suis toute la journée à la maison. Je sui passé chez toi, mais je ne t'y ai pas trouvé. Il rentre toujours tard à la maison. Cela est venu à la maison (se dit lorsqu'on amasse quelque chose à sa faveur).
    ---
  • Viâ les soucis, pllace a la jouèx Et l'avarice ux antipodos, Du Rê Barlèt vê-lé la louè, Vê-lé la bâsa de sos/ses codos. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Vià le soucis, place à la joè Et l'avarice is antipodes, Di Rei Barleth voilà la loè, Voilà la base de se codes.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV - La chanson du carnaval d'Aoste - Charles Marguerettaz
    nota : Loin les soucis, place à la joie, Et l'avarice aux antipodes, Du Roi Barleth voilà la loi, Voilà la base de ses codes.
    ---
  • Balyér campa ux armalyes. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Baillé campa i s-armaille.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : Détacher les vaches de l'étable.
    ---
  • Étre molyê tant que ux ôs. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Ëtre moillà tanque i s-ous.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : Être mouillé, trempé jusqu'aux os.
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche