Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 26853
é
definicion
1 p.s. - endicatif present - vèrbo avêr.
  • endicatif present 1.p.sing. [valor* : 10]
en Francês en Italien sinonimos
  • ai [valor : 10]
    ---
  • ho[valor : 10]
    ---

Variantes

  • é (Trt) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : èy
    Règ·ion : Savouè [Tarantèsa]
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : C.Duch et H.Béjean - Le patois de Tignes, Savoie - 1998 Web d'entèrèt :
    ---
  • és [valor : 10]
    Ècritura d'origina : é(s)
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : Dictionnaire des mots de base du Francoprovençal - D.Stich - 2003 Web d'entèrèt :
    ---
  • é (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : èi
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Vayr et Telmon - Appunti morfologici della parlata francoprovenzale di Giaglione - 2004 Web d'entèrèt :
    ---
  • é (Bjl) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : ay/hay
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965 Web d'entèrèt :
    ---

Frâses

  • J'é 'na bôna adrèce pœr un bon menusiér. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Z'èy' na bôouna adrèchi pè oun boun mounijị.
    Règ·ion : Savouè [Tarantèsa]
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : C.Duch et H.Béjean - Le patois de Tignes, Savoie - 1998
    nota : J'ai une bonne adresse pour un bon menuisier.
    ---
  • Pœr ora (en) continuant a rêsonàr déns ma lengoua, l'enôvro lo plles que pôvio et ècrio déns lo sistèmo que y é emparâ. Y é liesu gouéro de tèxts en lengoua francoprovènçâla, se te ataques pas chèrchiér les "PLUC" d'les difèrences de prononcia te arréves a capir tot. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Per adee continuan a rèizoune d'in ma lèinga, l'anovro lou pi que peuio è èicrio d'in lou sistema quei ei ampařa. Iei lèizuu vèiřo de test an lèinga francoprovensal, se te ataqueus pa tsartsé li pluc dle difeřeunseus de pronuncha te ariveus a capii tot.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Per quei èicrio an francoprovensal - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : Ora continuando a ragionare nelle mia lingua cerco di usarla costantemente e continuo a scrivere nel sistema ideato da Arturo Genre e largamente utilizzato sia per il francoprovenzale sia per l'occitano. PS: "pluc" = "pelucco" italien
    ---
  • Je é avu-la chantâ cela chançon. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Yo ei avü-la cantà hala canson.
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : LLA, La lingua Arpitana J.Arrieta.
    Sôrsa : La lingua Arpitana Josè Arrieta 1976.
    ---
  • Ol mè semblle que jo vos é aoui dére que quant vos avéds aoui ràcontar alcuna grâce que Nouhtron-Siro at fêt a alcuns de sos amis, que vos en valye mielx grant-temps. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Oy me semble que jo vos ay huy dire que quant vos aves huy recontar alcuna graci que Nostres Sires a fayt a acuns de ses amis, que vos en vales meuz grant tens.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : SPECULUM - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Il me semble que je vous ai entendu dire que, quand vous avez entendu raconter quelque grâce que Notre-Seigneur a faite à certins de ses amis, vous en devenez meilleur pendant un long temps.
    ---
  • De ço que ele vit dedens lo lévro, jo ne vos conteré pas mout, câr jo no é côr qui lo pôt/pouesse pensar, ni boche qui lo sât/sache dèvisar. Tot-adés jo vos deré alcun-petit se Diô mè donet la grâce. [valor : 10]
    ècritura d'origina : De co que illi vit dedenz lo livro, jo ne vo conteray pas mout, quar jo no hay cor qui lo puit pensar, ne bochi qui lo sout devisar. Tot ades jo vos direy alcon petit si Deus me donet la graci.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : SPECULUM - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : De ce qu'elle vit dans le livre, je ne vous conterai pas beaucoup de choses, car je n'ai ni intelligence qui puisse le concevoir, ni la bouche qui sache le raconter. Je vous en dirai toujours quelque chose, si Dieu m'en donne la grâce.
    ---
  • En jouye et en santât Diœ volye los conduire! Quand ben j'en é (èyo) prod dét, nen réste bien a dére. Màs pœr ora, Monsiœr, je su voutron vâlèt, Ma Musèta s'endôrt: je velyo tot solèt. [valor : 10]
    ècritura d'origina : En joey et en santé, Dieu volie lou conduire! Quan ben je n'ay prout dit, n'en reste bien à dire; Mais per ore, Monsieu, je seu voutron valet, Ma Museta s'endort, je veillot tout solet.
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : En joie et en santé Dieu veuille les conduire! Encore que j'en aie beaucoup dit, (il) en reste bien à dire. Mais pour le moment, Monsieur, je suis votre valet; Mon humble Muse s'endort: je veille tout seul.
    ---
  • Parèly j'é avu, lo long de ma via, un mouél de contacts avouéc un mouél de gens sèriœx. J'é brâvament vécu en-chiéz céls-ce plles grôs de mè. Je les é vus de prôcho. Cen 'l at quand-mémo pas trop amèlyorâ mon opénion dessus lœrs. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Parë dz'i avu, lo lon de ma via, un mouë de contat avouë un moë de dzen serieu. Dz'i bramen vequi in tsë cice pi grou de mè. Dze le s-èi vu de protso. Cen l'at quan mëmo pa trop améliorà mon opegnon dessu leur.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : A. De Saint-Exupéry - lo Petsou Prince - Avouë le dessin de l'oteur - Tradui in patoé valdoten pe Raymond Vautherin - Wesakeditions - 2000
    nota : j’ai ainsi eu, au cours de ma vie, des tas de contacts avec des tas de gens sérieux. J’ai beaucoup vécu chez les grandes personnes. Je les ai vues de très près. Ça n’a pas trop amélioré mon opinion.
    ---
  • J'é fêt un bél sonjo. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dj'ei fèt an bèl sounjou.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : D.Genta et C.Santacroce - Scartablàri d'la modda d'Séreus - 2013
    ---
  • J'é diéx ècus dens mon gossèt, Prenéds-nen sèpt, lèssiéds-nen três, Pœr achetar n'ôtro âno Pœr revenir u molin. [valor : 10]
    ècritura d'origina : J'ai dix écus dins moun gossët, Prenis-n'en sept, laissis-n'en treis, Përe achetâ n'autre anou, Përe revenî au moulin.
    Règ·ion : Forêz
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Parlons Francoprovençal: une langue méconnue - D.Stich - 1998 - L'ANE DE MARION - Patois de Feurs, ancienne capitale du Forez
    nota : J'ai dix écus dans mon gousset, Prenez-en sept, laissez-m''en trois, Pour acheter un autre âne Pour revenir au moulin.
    ---
  • "J'é fêt un bél sonjo, j'é songiê tota la nuet que j'évo a Paris." [valor : 10]
    ècritura d'origina : "Z'èy' fey' oun bèl sondjyo, z'èy' sondjya tota la noy' kè z'ivo a Paï."
    Règ·ion : Savouè [Tarantèsa]
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : C.Duch et H.Béjean - Le patois de Tignes, Savoie - 1998
    nota : "J'ai fait un beau rêve, j'ai rêvé toute la nuit que j'étais à Paris."
    ---
  • Quinto bruit! j'é pâli, je crèyê que la fudra Broulâve la vila, la rèduisêt en pudra: Una poura fèna qu'el n'at fât que tochiér, Est tombâ, de ce côp, rêda sur son pllanchiér. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Quinto brut! j'ai pâli, je creyin que la foudra Brulave la villa, la reduiziet en poudra: Una poura fena qu'y n'a fat que touchié, Eit tomba de ceu cop, reida sur son planchié.
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : Quel bruit! J'ai pâli, je croyais que la foudre Brûlait la ville, la réduisait en poudre: Une pauvre femme qu'elle n'a fait que toucher, est tombée, de ce coup, raide sur son plancher.
    ---
  • Y'é comenciê a ècrire tants ans féts, a ma maniéra, enventâ de mè. Aprés dens les ans huétanta y'é fêt d’ècoula, grâce u profèssor Tullio Telmon et l’univèrsitât de Turin avens emparâ un codex d’ècritura; ensems l’amis Valerio Tonini avens fêt un abècèdère. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Iei coumansà a èicriře tanti an fét, a ma manieřa, anventà da me. Apre d’in lh’an outanta iei fét d’èicola, grasie aou proufesou Tullio Telmon è l’universitaa de Touiřin aieun ampařa in codis d’èicrituřa; ansèin l’amis Valerio Tonini aieun fét in abetsedaře.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Per quei èicrio an francoprovensal - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : Iniziai anni fa con un sistema personale, poi negli anni ottanta sono andato a scuola e grazie al professor Tullio Telmon e all'università degli studi di Torino ho imparato un codice di scrittura che in seguito con l'amico Valerio Tonini ha dato vita ad un alfabetiere.
    ---
  • En cet èspâcio aventét que ele un jorn aprés vépres fut devant l'ôtar en orêson et on avêt cél jorn per aventura ôtâ la bouèta en que on gouârde CORPUS DOMINI de la custode, se l'avêt on mês(a) en una de les fenétres de l'ôtar. Et ele sè vériét cela pârt en fesent sa orêson et querét fôrtament la môrt a Noutron-Sègnor, a mout grants legremes. Adonc en fesent sa preyére ele aouét et entendét la vouèx de son crèator qui parl(i)ét en la bouèta de que jo é dét de sus que éret en la fenétra. [valor : 10]
    ècritura d'origina : En cest espacio aventiet que illi un jor apres vesperes fut devant l'outar en oreyson et hon aveyt cel jor per aventura ota la boyta en que hon garde corpus Domini de la custodi, si l'aveyt on mes en una de les fe[ne]stres de l'outar. Et illi se viryet cela part en faysanz sa oreyson et querit forment la mort a Nostron Segnour, a mout granz laygremes. Adon en faysent sa preyeri illi oyt y entendit la voys de son creatour qui parlyet en la boyti de que jo ay dit de sus que eret en la fenestra.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Durant ce temps, il arriva qu'elle était un jour, après vêpres, en oraison devant l'autel et, ce jour-là, par hasard, on avait ôté de la custode la boîte dans laquelle on garde le Corps du S., et on l'avait mise dans une des fenêtres de l'autel. Elle se tourna de ce côté en faisant son oraison et demanda très fort la mort à N-S, avec d'abondantes larmes. Alors, pendant sa prière, elle entendit la voix de son Créateur qui parlait dans la boîte dont je vous ai dit plus haut qu'elle était dans la fenêtre.
    ---
  • Ceta sente crèatura Béatrix de Ornaciox et una ôtra de céls de Chassonâjo et una ôtra de céls des Alaman de Grèsivodan si come jo é entendu, et non pué onques savêr lo prôpro nom de cetes doves quand jo ècrisévo ço, dèscendéront de Permagni avouéc les ôtres que lo ôrdre transmét en Êmuéx, pœr comenciér iqué una mêson novèla. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Citi seinti creatura Byatrix de Ornaciu et una austra de ceuz de Chasonajo e una austra de ceuz des Alamanz de Greysivoudan si com jo hay entendu, et non puit unques saveir lo proprio non de cetes doves quant jo escrisevo co, descendiront de Permagni avoy les autres que lo ordenos tramit en Esmuet, per comencier iqui una meyson novella.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Cette sainte créature, Béatrix d'Ornacieux, et une autre de la famille de Sassenage et une autre de la famille des Alleman du Grésivaudan, à ce que j'ai entendi dire (je n'ai pas pu savoir le nom de ces deux dernières au moment où j'écrivais cela), descendirent de Parménie avec les autres que l'ordre envoya à Eymeux, pour y fonder une maison nouvelle.
    ---
  • Je l'é atrapâ de la bèla façon. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dze l'é atrapo de la bèle fassan.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Dijon - 1994
    nota : Je l'ai trompé d'une jolie manière (n'a pas de sens péjoratif).
    ---
  • J'é lavâ ce cotelyon, màs 'l est réstâ tachiê. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dz'i lavà ci coteillon, më l'est restà tatsà.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : J'ai lavé cette robe, mais elle est restée tachée.
    ---
  • Je y é portâ a-z y-eles. Je y é dœnâ a y-ele. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dze y é pôrto a zyèle. Dze y é deûno a yèle.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Dijon - 1994
    nota : J'ai porté cela à elles. J'ai donné cela à elle.
    ---
  • J'é fêt una bordâ a ma rœba. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dz'é fé un-ne bôrdan a ma reube.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Documents publiés par Claude Michel - 1994
    nota : J'ai fait le travail de border ma robe.
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche