Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 32721
lor (lo -), la lor, los lors, les lors
definicion
-
  • pronom possèssif [valor* : 10]
en Francês en Italien sinonimos
  • le leur, la leur, les leurs, les leurs [valor : 10]
    ---
  • leur (le -), la leur, les leurs, les leurs [valor : 10]
    ---
  • il loro, la loro, i lori, le loro[valor : 10]
    ---
  • loro (il -), la loro, i lori, le loro[valor : 10]
    ---

Variantes

  • lyœr (lo -), la lyœr, los lyœrs, les lyœrs [Bjl] [valor : 10]
    Ècritura d'origina : le yeû
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Dijon - 1994 Web d'entèrèt :
    ---

Frâses

  • A qui qu'est donc ceti prât? O est lo lyœr. [valor : 10]
    ècritura d'origina : A tçi k'é dan stu pro? Y é le yeû.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Documents publiés par Claude Michel - 1994
    nota : À qui appartient ce pré? C'est le leur.
    ---
  • Les grôs sè fant d'argent ètot lœr endustria; Lo petiôd campagnârd, vendent checa per côp Cen que rend son travâly, sa bôna èconomia, - On derêt pas - sè fét de jôlis sous! Fôt ben pœr son bosèt qu'un châcun bien s'entende. "Kadia, kel, cosa k'ala da vende?" N'ens de trifoles jônes atant que nen voléd Pœr dègrèssiér lo ventro ux monsiœrs piemontês; N'ens des peréts d'hivèrn et des pomes rênètes, Des véls grâs, des moutons bons pœr la boucherie, Des liévres, des chamôs et tant d'ôtres bétyètes Que bâs per lé vant sè fére rutir. quand doux payis vesin vivont come des fréres L'un a l'ôtro sè fant lo bien qu'on pôt sè fére: Lœr cuér fét des solârs a tuéts noutros monsiœrs Et les sabôts d'Ayâs vat bâs chôciér les lœurs. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Le grou se fan d'ardzen atot leur industria; Lo petzou campagnar, venden tzecca pe cou Cen que rend son travail, sabonna economia, - In dereit pa - se feit de jouli sou! Fa bin pe son borset qu'un tzacun bien s'intende. "Kadia, kel, cosa k'ala da vende?" N'en de trifolle dzàne autan que n'en volei Pe degreiché lo ventro i monseur piemontei; N'en de pereut d'hiver et de pomme reinette, De vé gra, de maouton bon pe la beutzerì, De lévre, de tzamos et tan d'atre betzette Que ba per lé van se fére routì. Quand do pay vesun vivon come do frére L'un a l'atro se fan lo bien qu'on peut se fére: Leur couér feit de solèr a tzeut noutre monseur Et le sabò d'Ayas van ba tzaouché le leur.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LO TZEMIN DE FER, 1886
    nota : Les grands font de l'argent avec leur industrie; Le petit campagnard, vendant peu à peu Ce que rend son travail, sa soingneuse économie, - On ne le dirait pas - se fait de jolis sous! Il faut bien que chacun s'ingénie pour sa bourse. Dites donc, vous, qu'avez-vous à vendre? - Des pommes de terres jaunes autant que vous en voulez pour dégraisser le ventre aux messieurs piémontais; Nous avons des poires d'hiber et des pommes reinettes, Des veaux gras, des moutons ...
    ---
  • Ja les vaches sont totes ètot lo morro en l'êr, Borneyent, cornatent cela que 'ls ant a pârt. Les bèrgiéres, les arpians, les mêtres, les frutiéres, Que pèrdusse la lœr 'ls aviant ja tuéts pensiére. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dza le vatse son totte atot lo mouro in l'air, Borneyen, cornaten cella que l'an aper. Le berdzé, le s-arpian, le métre, le fretëre, Que perduche la leur, l'ayant dza tseut penchëre.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA BATALYE DES VACHES A VÈRTOSAN, 1858
    nota : Déjà les vaches sont toutes avec le museau en l'air, Faisant gros yeux, donnant de la corne à leur voisine. Les bergers, les alpians, les maîtres, les fruitières, appréhendaient déjà que la leur perdît (la bataille).
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche