Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : an, ans
12646

definicion : -

nota : an cette année ceti an et variantes nouvel an novél-an / bon-an année anâ(ye) f. (pas général), souvent sêson autrefois, l'an passé antan (pas général) il y a deux, quelques années devant-an (rare)

  • Francês : an, année
  • Italien : anno, anni
  • Gramatica : nom mâlo
  • Varianta : an, ans (Dfn)
  • Varianta : an, ans (Bjl)
  • Frâsa : Los ans sè siuvont mas sè semblont pas.
  • Frâsa : Dècembro trop bél. Marque pas bon an novél.
  • Frâsa : Quand plôt lo jorn de Pâques, Tot l'an les tèrres grâsses.
  • Frâsa : Les tempores de careme-entrant, govèrnont l'an.
  • Frâsa : *En at (que) diont assé Arpitania, lo nom Arpitan (cetes que poyont a les arp) songiê dens les ans septanta o l’est mielx "aperque" o mèclle pas entre francê et Provençâl et o fét pas coufusion.
  • Frâsa : *Ans d’aprés avens fêt un groupo de travâly, entèrnacionâl! Ensems l’effepi et tôs les parlants lengoua francoprovènçâla, por trovar una codificacion comena: ux jorns enqu'houé sens pas oncor "arrevâs".
  • Frâsa : Lo premiér an, lo gramon dit u laborœr: trè-mè, se te vôs; lo second lui dit; trè-mè se te pôs; lo trêsiémo: tè fôt la cobla des bôfs.
  • Frâsa : Est bél retrovar-sè passâs gouéro ans.
  • Frâsa : Dècembro 'l est lo dèrriér mês de la'n.
  • Frâsa : Quand a mè dèlâssiér ma Musèta m'envite, Je mèto per ècrit ce que la fôla dicte, N'atendant de ce-lé ni profit ni renom; Passant mos tristos ans, j'enstruiré mos nevots;
  • Frâsa : Màs, dens lo muens d'un an, totes chouses changiéront; L'argent sè ressarrat, et los vivres ôgmentéront; Tant y at que dês depués tot vat de mâl en pir. Vint un novél mâlœor quand l'ôtro est assopi:
  • Frâsa : Adonc ta rechèrche t'avéve portâ sur lo chemin tordu des grafies. Dens lo dèconfôrt plles totâl t'avéve dècuvèrt que por ècrire érant a ta disposicion una miriâda de grafies mêses a pouent per des dialèctologos loquint sol souci ére cél de fére reproduire los sons prèciox de ton dialècto. Mas u fond, quârque-chousa de ta rêson sè rèvoltâve; porquè lo bout de l'ècrire te sembllâve ôtro que cél de reproduire des sons por qui fusse étâ bon de los prononciér; porqué por ceti bout de la fidèla reproduccion sonôra, los ans 2000 on at a disposicion un univèrs de moyens plles èficaços que pas des complicâyes gimnastiques grafiques.
  • Frâsa : Ceta fèna est ja agiêe, el at nonant'ans.
  • Frâsa : An nôvo, via nôva.
  • Frâsa : Los pouros Recolèts, durant vengt ans de quéta, Ne porront rèparar la mêtiêt de lor pèrta; Dedens lor grand covent, l'égllése, lo dortouèr, Sont sens dessus-dessot, coma lo refèctouèr.
  • Frâsa : A l'honor de Diœ et al "lôdemos" de son benêt nom, et a recognetre sa grant misèricôrde, et regraciér los glloriox dons de sa bontât, y étre plles ferventa a fére lo sèrvice de Noutron-Sègnor Jèsus-Crist et de la sin glloriosa Vièrgéna Mâre, humilment et dèvotament vuel ècrire a voutron èdifiment una partia de la honéta et senta et discrèta convèrsacion que céta èposa de Jèsus-Crist menàt en tèrra entre ses serors, dês l'âjo de XIII ans en sus.
  • Frâsa : En ço que ele ut fêt sa preyére et Noutra-Dona lyé vént devant et sembllâvet lyé que Noutra-Dona fut del âjo de quinze ans et la très grant biotât de lyé ne pôt onques ràcontar.
  • Frâsa : Aprés totes cetes grâces et pllusiors ôtres que noutron bon crèator lui ut fêtes, ele étêt l'èspâcio de doux ans que ele on ut neguna espèciâla grâce de Noutron-Sègnor, mâques tojorn pèrsèvèrâvet en bônes ôvres et tojorn sembllâvet que ele ut plles de la timor et de l'amôr de Diô.
  • Frâsa : Et a la fin de céls doux ans o ne fut jorns dês féta sent Antouèno tant que la seconda semana de carêma que ele entre la nuet et lo jorn que ele ne vèsét et sut alcuna (chousa) dels sècrèts Noutron-Sègnor, losquâls sècrèts furont si grants et mèravilyox que quand ele en cudiévet ràcontar alcuna partia secrètament o non pôt étre retenu câr Diô non lo volét sofrir, câr pôt-étre que la pèrsona cui ele lo rèvèlâvet non éret digna del reténir.
  • Frâsa : Joueno! Il avêt ben trènt'et-cinq ans. Màs vers nœs, tués los prœmês sont censâs jouenos.
  • Frâsa : Considèrens ora la guèrra. Se la guèrra fusse dirigiêya per des gens sensa èxpèriença dens cet domêno, céls posserriant pas, u premiér degrâ, comprendre les louès profondes que règéssont la conduita d'una DATA guèrra (come noutra guèrra rèvolucionèra agrêra des 10 dèrriérs ans).
  • Frâsa : Huét jorns, por lœr, 'ls étiant diéx ans; Et se jamés l'âno tornâve Hèlâs! nion 'l aviêt pas més fam.
  • Frâsa : Sè sont passâs trent'ans a fére des demandes Et de projèts pœr lo chemin de fèr, Et, l'afére portant sè mande et sè remande, On arêt dét, tant que dure un enfèrn. Tot-un 'l est mâlherœx cél que sè dèsèsrère: Atendens lo jorn bon, ... tot porrêt pués sè fére.
  • Frâsa : Son pâpa, que les ans 'ls ant pllètâ lo vesâjo, 'L avêt vu cent foréls revèrdir lo velâjo. A pêna possêt més s'édiér de son bâton; 'L alâve tuéts les jorns encontre a son garçon, Màs, jamés nion de llui, jamés nion s'aprochiêve, Ou plletout, étiant pas cél que son cœr amâve. Passâve jorn et nuet acabllâ de chagrin, Et jamés d'un uely sèc il vesêt lo matin.
  • Frâsa : A Sent-Pierro j'é prês lo chemin que menâve Sus du coutiér de Vèrtosan. Ja per Sent-Nicolas lo mondo s'aprèstâve Come cen sè fét tuéts les ans.
  • Frâsa : Monsiœr. Come les compliments sâvont pas tuéts les fére, Je penso houé de prendre un chemin bien plles cœrt, Et vos dére en doux mots: pœr mè v'éte un bon pére; Je vos âmo de tot mon cœr. Sur voutra bâblla prod garnia Féde checa pllace a cét pan. 'L est pas bien grôs, féde èconomia, Que n'èyâd encor dens cinquant'ans.
  • Frâsa : Un an 'l ére passâ, 'l ére tôrna lo mês de mê, Tè, viâ per les prâts vèrts te cuelyâves de fllors, Et prègiâve lo patouès 'nco un ço lo bretionent, Come les barbissots qu'ils sont nèssus en Ayâs.
  • Sinonimo : anâye
  • Sinonimo : anâ, anâs f.