Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : montagne, montagnes
20068

definicion : -

nota : *) petite pointe de montagne = bèquèta (pas général)

  • Francês : montagne
  • Italien : montagna
  • Gramatica : nom femenin
  • Varianta : montagna, montagnes (Pie)
  • Varianta : montagne, montagnes (Pie)
  • Varianta : montagne, montagnes (Dfn)
  • Varianta : montàgne, montàgnes (Bjl)
  • Frâsa : La blanche montagne est recuvèrte de nébie (brolyârd).
  • Frâsa : La montagne est recuvèrte de blanche nê.
  • Frâsa : Nos, pœplo des montagnes, u cuchent d'Italie; N'ens passâ de biôs jorns de pèce et de bonhor.
  • Frâsa : A coutâ de la France, u méten des montagnes, Nos ens tojorn prègiê, nos prègerens français.
  • Frâsa : Yô sè volye qu'on seye, fôt gâgnér son pan; gaba la montagne et résta en plan.
  • Frâsa : Amont sur les montagnes.
  • Frâsa : La tèrra disparêt, les montagnes sè bèssont; A vu d'uely, los torrents et les reviéres crêssont. Grenobllo et son tèrrouèr est una pllêna mèr; Tombe d'égoua du cièl, et nen sôt de l'enfèrn.
  • Frâsa : Le chemin s'at afèssâ pœr montar en montagne.
  • Frâsa : Lo temps dens la via 'l est come la distance dens les montagnes: trompe sovent.
  • Frâsa : Quand il venét encontro Tulins il trovàt una ôtra égoua que dèscend de les montàgnes que éret fôr rives, pœr les grants plloves que érant fêtes, charreyévêt céls russéls ârbros et tronches que àrragiévet en la montàgne d'ont il dèscend. Et avêt iqué joûta lo gouâ três charrètes chargiêes de sâl que non osâvont passar.
  • Frâsa : Lo profil des montagnes Solegne lo reflèt Du mucent èpandu.
  • Frâsa : Oubliâs dês grant-temps u méten des montagnes, N'ens souegnê des sordâts por batre a cent campagnes, Fidèlos a noutro Rê tot come d'ôtros côps, Nos, les anciens sujèts de noutra Monarchie.
  • Frâsa : Vâldoten, vat pœr tè luire un jorn de bonhœr: Bientout n'alens sentir lo subllo du vapœr! Vêde-lo lé que vint travèrsent les montagnes De Bard, de Montjovèt et les bèles campagnes, Pœr tè portàr lo riz et d'ôtra marchandie, P'achetàr les danrês qu'abonde ton payis. Noutros bons campagnârds végnont de totes cârres, Tot côrt, s'empend, s'amasse a tôrn des gâres; Sont les/lé grôs marchands et petiôds marchandins; Cél-ce tire son sou, cél-lé sos marenguins; Sont lé tuéts les curiox que 'ls ant pas d'ôtro a fére, Tot sè dit entre sè: Jamés plles de misère!
  • Frâsa : Pœr profitàr de l'êr si frès de la montagne, Noutro Rê tot sovent lé d'entôrn lo mê d'oût Quite les bôrds du Tibro, ou de l'Arno, ou du Pô En menant avouéc lui la Rêna, sa compagne. Ben sûr, entre tuéts doux, pôvont mielx reussir A vouegiér lors bienfêts sur tot noutro payis.
  • Frâsa : Lé, pœr les revengiér sè betont les partits; Màs, ni brotes, ni fouèt, ren pôt les sèpartir! Châcun des combatents, p'honoràr sa montagne, 'L èparme ni de fllât, ni d'èfôrts, ni de lagne.
  • Sinonimo : mayenc, mayencs
  • Maqueta : montagne
  • Glossèro : Microtoponimos.