Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 20384
noutra
  • adjêctif possèssif [valor* : 10]
  • pronom possèssif [valor* : 10]
en Francês en Italien sinonimos
  • notre f. [valor : 10]
    ---
  • nôtre f. [valor : 10]
    ---
  • nostra agg. e pron.[valor : 10]
    ---

Variantes

  • nouhtra (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : neusta
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : D.Genta et C.Santacroce - Scartablàri d'la modda d'Séreus - 2013 Web d'entèrèt :
    ---
  • noutra (Bjl) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : nostra
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965 Web d'entèrèt :
    ---
  • noutra (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : notra
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Viena tsu ma trasa - 2010 Web d'entèrèt :
    ---
  • noutra (VdA) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : noutra
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA VALDOTEINA, 1862 Web d'entèrèt :
    ---
  • noutra (Vls) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : nontra
    Règ·ion : Valês
    Grafia : STPPB
    Sôrsa : Dict. du patois de Bagnes Web d'entèrèt :
    ---

Frâses

  • Je mè rapèlo oncor celes nuets des Chalendes, U bôrg la noutra égllése iluminâ. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Dze me rappélo incò celle net de Tsallende, Ou borg la nôtra iguése illuminà.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : A Cerlogne - A.Ferré.
    ---
  • Jamés nos quiterens noutr'ancièna patria; L'amôr des changements 'l est pas dens noutro cœr. [valor : 5]
    ècritura d'origina : Jamë no quetteren noutr'ancheina patrie; L'amour di tsandzemen l'est pa din noutro coeur.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA VALDOTEINA
    ---
  • De noutros devantiérs n'ens avu p'héretâjo, Des cœrs francs, g·ènèrœx, fidèlos a noutra louè. [valor : 5]
    ècritura d'origina : De noutre devantë n'en avu p'eretadzo, De coeur fran, genereu, fidèlo a noutra loè.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA VALDOTEINA
    ---
  • Nos, fidèlos sujèts de noutra Monarch∙ie, N'ens vouegiê noutro sang por les rês de Savouè. Nos volens possêr dére: Et viva l'Italie! Màs, cél mot, lo derens, lo derens qu'en français. [valor : 5]
    ècritura d'origina : Nò, fidèlo seudzet de noutra Monarchie, N'en vouedzà noutro san pe le rei de Savoè, No volen possei dëre: Et viva l'Italie! Më, ci mot, lo deren, lo deren qu'in français.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA VALDOTEINA, 1862
    ---
  • Quand venêt lo matin, ele començâvet a pensar coment lo benêt filys Diô volét dèscendre en la misère de cet mondo, et prendre nouhtra humanitât et aj·outar a sa dêtât, en tâla maniére que l'on pôt dére que Diô qui éret imortâl fut môrt pœr nos. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Quand veneit lo matin, illi commencavet a pensar coment li beneyz fiuz Deu volit desendre en la miseri de ce mont, et prendre nostra humanita e ajotar a sa deita, en tal maneri que l'on puet dire que Deus qui eret immortauz fut mors per nos.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : SPECULUM - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Quand venait le matin, elle commençait à penser à la façon dont le béni Fils de Dieu voulut descendre dans la misère de ce monde, et prendre notre humanité et la joindre à sa divinité, en sorte que l'on peut dire que Dieu qui était immortel est mort pour nous.
    ---
  • Quitens noutra cabâna, Agnéls, feyes et moutons; Bèssens bâs dens la pllana Cherchiér ce gent popon. [valor : 1]
    ècritura d'origina : Quetten noutra cabanna, Agnë, feye et maouton; Beissen bà din la plana Tsertsé ci dzen popon.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA PASTORALA, 1861
    ---
  • Noutra rota 'l est sensa cantoniér. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Noutra rotta l'est sensa cantognë.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : NDPV, Nouv. Dic. de Patois Vald.
    Sôrsa : NDPV
    nota : Notre route est sans cantonnier.
    ---
  • Les temps vivont ora tués les jorns, cachiês déns les pllàyes d'les paroles. L'histouèra des noutros vielys 'l est viva déns nos et 'l est pârt de nosôtros se barjaquens la noutra lengoua, est una maniéra de vivre, de cognetre les sentiments, de songiér, de relacionàr. Est l'orgoly de noutra cultura. Vôt dére: continuàr a ègzistre. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Li tèin pasà vivoun ařò touit li dzort, catsàa d'in le pleieus dle pařoleus. La storia de nostris vielh lhet viva din noos è lhet part de nouz aoutris se bardzaqueun la notra lèinga, et ina manieřa de vivre, de counhèitre li sentimeun, de souèindzee, de relasiounée. Et l'orgolh de notra coultuřa. Vout dire: continué a ezistre.
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : Il passato vive ogni giorno nel nostro presente, celato tra le pieghe delle parole. La storia dei nostri antenati è viva dentro di noi ed è parte di noi stessi se parliamo la nostra lingua, è un modo di vivere, di esprimere emozioni e sentimenti, di pensare, di relazionare. È l'orgoglio della propria identità culturale. È continuare ad esistere.
    ---
  • N'ens gagiê una fondua, ora nos megens noutra gajura. [valor : 10]
    ècritura d'origina : N’in gadzya oùna fondyua, ora noù medzin nontra gadzyuire.
    Règ·ion : Valês
    Grafia : GFON.VALÊS, Grafia fonètica valêsana
    Sôrsa : Dict. du patois de Bagnes (325)
    ---
  • Sè parle d'un temps et des vielys, pas pœr magon, mas pœr capir de yô arrévens, pœr cognetre qui que sens et fâr'-sè un'idêa de yô volens alàr. Una rêson pœr dére que travalyes et vivens a noutra mêson et pœr fâre cognetre et partagiér ses sentiments et ses èmocions que nos édont. Et vivens tués les jorns! [valor : 10]
    ècritura d'origina : Se parle d'in tèin e di vielh pa per magoun ma per capii d'aioun ariveun, per counhèitre quique seun è fařsé in'idea de aioun vouleun alee. Ina rèizoun per diře que travalheun è viveun a notra mèizoun è per faře counhèitre è partadzee si sentimeun è se emousioun que nouz-èidoun. è viveun touit li dzort!
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : Marco Rey - Viena tsu ma trasa - 2010
    nota : Negli articoli non si legga la nostalgia dei tempi passati ma la consapevolezza delle origini per proporre obiettivi futuri. Un'occasione per raccontare un territorio e trasmettere, condividere i sentimenti e le emozioni che ci accompagnano nel quotidiano e ci permettono ancora di sognare.
    ---
  • Avouéc Marc nos condivisens l'amôr et l'atachement profond a noutron Payis et a noutra lengoua, la prôva est dedens cetes pâges fruit quotidien du sacrifiço por mantenir vivent tot cen que nos amens. La reflèccion sur un futur possibllo est comencêye, réste a nos de lo rendre concrèt adoptent un chemin que seye parcoribllo... Alor lo problèmo quint 'l est, comunicar ou sonar? [valor : 10]
    ècritura d'origina : Avouéc Marco nos condivisens l'amôr et l'atachement profond a noutron Payis et a noutra lengoua, la prôva est dedens cetes pâges fruit cotidien du sacrifiço por mantenir vivent tot cen que nos amens. La reflèccion sur un futur possiblo est comencêye, réste a nos de lo rendre concrèt adoptent un chemin que seye parcoriblo... Alor lo problèmo quint 'l est, comunicar u sonar?
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : F.Corradin - Comunicar ou sonar? - Viena tsu ma trasa - 2010
    ---
  • En ceta grant dolor ele pensét que totes ses compagnes receviant lor Salvor et ele, a tâl jorn que el éret dègnêe venir et nêtre en cet mondo pœr noutra salut, no s'osâvet prèsumir pœr les grants ofenses que ele cudâvet avêt, sè propensét que ele recordrét a la grant misèricôrde de son dox crèator. [valor : 10]
    ècritura d'origina : En ceta grant dolour illi pensiet que totes ses compagnes receviant lor salvour et illi, a tal jorn qui eret dennies venir et naytre en cest mundo per nostra salut, no se osavet presumir per les granz offenses que illi cudavet aveir, se porpensiet que illi recordrit a la grant misericordi de son douz creatour.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : En cette grande douleur, elle pensa que toutes ses compagnes recevaient leur Saveur tandis qu'elle, en ce jour où il avait daigné venir et naître en ce monde pour notre salut, elle n'osait y prétendre en raison des grandes fautes qu'elle croyait avoir commises. Elle pensa qu'elle devait avoir recours à la grande miséricorde de son doux Créateur.
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche