Lo trèsor Arpitan

Nôva rechèrche

Dedens la parola
La gramatica
parola n.: 23301
voutron, voutra, voutros, voutres
definicion
adj.
  • adjêctif possèssif [valor* : 10]
en Francês en Italien sinonimos
  • votre, votre, vos, vos (adj.poss.) [valor : 10]
    ---
  • vostro, vostra, vostri, vostre agg.poss.[valor : 10]
    ---

Variantes

  • vouhtron, vouhtra, vouhtros, vouhtres [valor : 10]
    Ècritura d'origina : vouthron, vouthra, vouthros, vouthres
    Règ·ion : Fribôrg
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : Dictionnaire des mots de base du Francoprovençal - D.Stich - 2003 Web d'entèrèt :
    ---
  • voutro, voutra, voutros, voutres [valor : 10]
    Ècritura d'origina : voutro, voutra, voutros, voutres
    Règ·ion : Arpitania
    Grafia : ORB, Ortog. de Refèrence. B.
    Sôrsa : Dictionnaire des mots de base du Francoprovençal - D.Stich - 2003 Web d'entèrèt :
    ---
  • vouhtro, vouhtra, vouhtros, vouhtres (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : veustou, veusta, veusti, veusteus
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : D.Genta et C.Santacroce - Scartablàri d'la modda d'Séreus - 2013 Web d'entèrèt :
    ---
  • voutro, voutra, voutros, voutres (Pie) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : votro, votra, votri, votreus
    Règ·ion : Valâdes Arpitanes du Piemont
    Grafia : Ce.S.Do.Me.O.
    Sôrsa : AA.VV. - Dizionario Giaglionese - 2011 Web d'entèrèt : http://www.dizionariogiaglionese.it
    ---
  • voutron, voutra, voutros, voutres (Frz) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : voutron
    Règ·ion : Forêz
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Parlons Francoprovençal: une langue méconnue - D.Stich - 1998 Web d'entèrèt :
    ---
  • voutron, voutra, voutros, voutres (GE) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : voutron, voutra
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : ATHENA - Pierre Perroud Web d'entèrèt : http://athena.unige.ch
    ---
  • voutron, voutra, voutros, voutres (Dfn) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : voutron/voutrou, voutra, voutre
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010. Web d'entèrèt :
    ---
  • voutron, voutra, voutros, voutres (Bjl) [valor : 10]
    Ècritura d'origina : vostron/vostrun/vostro, vostra, votri, ...
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965 Web d'entèrèt :
    ---

Frâses

  • Màs d'onte donc qu'il vint de nêtre, Voutron Mêtre? Nos y voléd-vœs ensègnér? Se fôt passar l'Amèrique, Ou l'Afrique, Nos s'embarcons tôs nus pieds. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Mais d'on dan qu'a vant de naître, Veton Maître? N'zy voleu veus inségneu? Si fau passo l'Amérique, Ou l'Afrique, Neu s'imbarquons tou nu pieu.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Anne-Marie Vurpas - Un noël en patois beaujolais du XIX siècle - Vox Romanica 40 – 1981.
    ---
  • "Docement, docement" rèpliquét le Jian; "il est bon voutron vin". [valor : 10]
    ècritura d'origina : "Dousmè, dousmè" répliki le Dzan; "al é bon voueûton van".
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Documents publiés par Claude Michel - 1994
    nota : "Doucement, doucement", répliqua Jean; "il est bon votre vin".
    ---
  • "Nan, marci bièn. Je vôl vêr ont'que je pôso los pieds, quànd je marchieré. Màs vœs n'avéd payê que la mêtiêt de voutron pâssâjo." [valor : 10]
    ècritura d'origina : "Nan, marsi byè. Dze vou va onke dze pouze lô pyun, kè dze martseré. Mé voueû n'avi payun ke la matchun de voueûton possadze."
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Documents publiés par Claude Michel - 1994
    nota : "Non, merci bien. Je veux voir où je pose les pieds, quand je marcherai. Mais vous n'avez payé que la moitié de votre passage."
    ---
  • V'éd por tot chôd doves bétyètes Que sofllont contre voutros pieds, Et de doux bocons de fascètes Pourament v'éte emmalyotâ. [valor : 10]
    ècritura d'origina : V'ei pe tot tsaat dove bëtsette Que soufflon contre voutre pià, Et de dò bocon de feissette Pouramen v'ëte immaillotà.
    Règ·ion : Vâl d'Aoûta
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Abbé Jean-Baptiste CERLOGNE, LA PASTORALA, 1861
    ---
  • Ni ne prètendo pas lyor fére des satires: O est por vos galar que j’èssèyo d’ècrire, Por la gorlancherie su voutron g·ènèrâl, Trètâds-mè, s’o vos pllét, de franc orig·inâl; [valor : 10]
    ècritura d'origina : Gni ne prétindô pô liou faire de satsire: Ov est par vos galô que j'essayo d'ecrire. Par la gorlanchari sus voutron général, Traitòs-me, so vo plait, de franc original;
    Règ·ion : Forêz
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : Parlons Francoprovençal: une langue méconnue - D.Stich - 1998 - A MOZ AMIS DE VET VAR-DE-GI - A mes amis de Rive-de-Gier - Forez
    nota : Ni ne prétends leur faire des critiques: C'est pour vous amuser que j'essaie d'écrire. Pour la flâneire, je suis votre général. Traitez-moi, s'il vous plaît, de franc original;
    ---
  • Y avêt huét jœrns que dediens cela vela, Un prèsident de Chambèri la bèla, Fassêt/fassent sembllent de rafrèchir l'union, Il vint tramar voutra grand tràyison. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Y avai voui zeur que dedian cela vella, On présidan de Chamberi la bella, Fassai sanblian de rafraichi l'union, Y vin trama voutra gran trehison.
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : La Chançon de l'Èscalâda - 1603 - Cél qu'est lé-'h-hôt. Strofa 39. (http://athena.unige.ch/athena/helvetia/cqlaino.html)
    nota : Il y avait huit jours qu'en cette ville, Un président de Chambéry la belle, Faisant semblant de rafraîchir l'union, Vint tramer votre grande trahison.
    ---
  • Que derat-il, voutron Duc de Savouè? Il môderat lo bèluârd de l'Ôye; Je crèyo ben qu'il morerat de regrèt De vos vér tôs pendus a un gibèt. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Que dera-t-ai, voutron Duc de Savoye? I meudera le béluar de l'Oye; Ze craye bin qu'i mourra de regret De vo vi to pandu à on gibet.
    Règ·ion : Geneva
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : La Chançon de l'Èscalâda - 1603 - Cél qu'est lé-'h-hôt. Strofa 51. (http://athena.unige.ch/athena/helvetia/cqlaino.html)
    nota : Que dira-t-il votre duc de Savoie? Il maudira le belluard de l'Oie; Je crois bien qu'il va mourir de regret De vous voir tous pendus à un gibet.
    ---
  • Quand ben ne vos chôt ren de les gens de ma sôrta, Ye vodrên ben povêr fâre uvrir voutra pôrta, Entrar chiéz vos, Monsiœr, vos levar mon chapél, Vos rendre mos devêrs, vos ofrir mos rèspècts. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Quan ben ne vou chaut ren de le gen de ma sorta, Ie voudrin ben pouey fare vuri voutra porta, Intra chieu vou, Monsieu, vou leua mon chapet, Vou rendre mou deuey, vouz vffri mou respect.
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : Quoiqu'il ne vous soucie aucunement des gens de ma sorte, Je voudrais bien pouvoir faire ouvrir votre porte, Entrer chez vous, Monsieur, vous lever mon chapeau, Vous rendre mes devoirs, vous offrir mes respects. NB: "chaut" = fr. "peu m'en chaut", de CALERE, rare en FP, répandu dans le domaine d'oc.
    ---
  • Jèsuites, Pènitents, Parouèsses, Sèminèro, Vos avéd ressenti cél mâlhœr populèro, Minimes qu'ute pouer non sens justa rêson, Ne serat sèc d'un an dens voutres doves mêsons, [valor : 10]
    ècritura d'origina : Jesuite, Penitens, Paroisse, Séminairo, Vou z-avé ressenti ceu malheur populairo, Minimes qu'eûtes pou non san justa raison, Ne sarat set d'un an din voutre deux maison,
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : Jésuites, Pénitents, Paroisses, Séminaire, Vous avez ressenti ce malheur populaire; Minimes, qui eûtes peur non sans juste raison, (Ça) ne sera sec d'un an dans vos deux maisons,
    ---
  • En jouye et en santât Diœ volye los conduire! Quand ben j'en é (èyo) prod dét, nen réste bien a dére. Màs pœr ora, Monsiœr, je su voutron vâlèt, Ma Musèta s'endôrt: je velyo tot solèt. [valor : 10]
    ècritura d'origina : En joey et en santé, Dieu volie lou conduire! Quan ben je n'ay prout dit, n'en reste bien à dire; Mais per ore, Monsieu, je seu voutron valet, Ma Museta s'endort, je veillot tout solet.
    Règ·ion : Dôfenâ
    Grafia : GDÔ, Grafia d'un ôtor.
    Sôrsa : François Blanc dit La goutta - Grenoblo Malhérou (1733)- Éditions des Régionalismes de Cressé - 2010.
    nota : En joie et en santé Dieu veuille les conduire! Encore que j'en aie beaucoup dit, (il) en reste bien à dire. Mais pour le moment, Monsieur, je suis votre valet; Mon humble Muse s'endort: je veille tout seul.
    ---
  • A l'honor de Diœ et al "lôdemos" de son benêt nom, et a recognetre sa grant misèricôrde, et regraciér los glloriox dons de sa bontât, y étre plles ferventa a fére lo sèrvice de Noutron-Sègnor Jèsus-Crist et de la sin glloriosa Vièrgéna Mâre, humilment et dèvotament vuel ècrire a voutron èdifiment una partia de la honéta et senta et discrèta convèrsacion que céta èposa de Jèsus-Crist menàt en tèrra entre ses serors, dês l'âjo de XIII ans en sus. [valor : 10]
    ècritura d'origina : A l'honour de Deu et al loemos de son beneyt non, et a recognoytre sa grant misericordi, et regracier los glorious dons de sa bonta, y estre pluis fervenz a fayre lo servis de Nostron Seignour Jhesu Crit et de la sin gloriousa Virgina Mare, humilment et devotament voil escrire a vostron edifimen una partia de la honesta et saincta et discreta conversation que citi espousa de Jhesu Crit menet en terra entre ses soros, deis ly ajo de XIII anz en sus.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : A l'honneur de Dieu et à la louange de son nom béni, pour reconnaître sa grande miséricorde, et lui rendre grâce des glorieux dons de sa bonté, pour être plus fervente à faire le service de Notre-Seigneur Jésus-Christ et de sa glorieuse mère toujours vierge, je veux humblement et pieusement écrire, pour votre édification, une partie de la vie pure, sainte et sage que cette épouse de Jésus-Christ mena sur terre, parmi ses sœurs, dès l'âge de treize ans.
    ---
  • Entre les ôtres ele dit: "O très chier Sègnor, mon veré Diœ et mon bon crèator, jo requero a la très provonda misèricôrde de voutra dêtât et a la très pidosa chàritât de voutra pouessienta humanitât que, pués que o est voutra volontât que jo més vivo que a vos plléset que vos mè DONEIS la sandât d'ârma et de corps et surtot de la maladie de ma téta, si que tojorn pouesso étre en grâce et en pèrsèvèrence de voutro sèrvice fére dèvotament, tant quant a voutra bontât pllérat que je vivo". [valor : 10]
    ècritura d'origina : Entres les autres illi dit: "O tras chiers Seignors, mos verays Deus et mos bons creares, ju requiiero a la tres prevonda misericordi de vostra deita y a la tres pidousa cherita de vostra poyssent humanita que que, pois que oy et vostra volunta que jo mays vivo que a vos placet que vos me doneis la sanda d'arma et de cors et suretot de la maladi de ma testa, si que toz jors poysso estre en graci y en perseveranci de vostro servis fayre devotament, tant quant a vostra bonta playra que ju vivo".
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Entre autres elle dit: "O très cher Seigneur, mon vrai Dieu et mon bon Créateur, je demande à la très profonde miséricorde de votre divinité et à la charité très compatissante de votre puissante humanité qu'il vous plaise, puisque c'est votre volonté que je vive encore, de me donner la santé de l'âme et du corps et surtout pour la maladie de ma tête, pour que je puisse toujours avoir grâce et persévérer dévotament dans votre service, aussi longtemps qu'il plaira à votre bonté que je vive".
    ---
  • En ço que ele éret en si grant dèsir de fére a lui alcuna petita preyére, il viriét mout pedosament son dox regârd vers lyé et dit lui: "O ma très chiere filye et èposa, venéd avant et ne dôtâd ren, màs regardâd voutron veré crèator et cognesséd voutron Salvor. [valor : 10]
    ècritura d'origina : En co que illi eret en si grant desir de fayre a lui alcuna petita preeri, il viriet mout pidousament son douz regart ver lyey et dit li: "O ma tra chieri fili et espousa, venez avant et ne dotas rent, mays regardaz vostrun veray creatour et cognoyssiez vostrun salvour.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Comme elle était dans un si grand désir de lui faire quelque petite prière, il tourna vers elle son doux regard avec beacoup de pitié et lui dit: "O ma très chère fille et épouse, approchez-vous et ne craignez rien, mais regardez votre vrai Créateur et connaissez votre Sauveur.
    ---
  • Et considerâd a grant diligence sur ço que vos vèrréd de les gries dolors et torments que sofrét voutro bon crèator lo veré Fily de Diœ pœr voutra salut et pœr la salut del humen légnâjo; en considèrent la verétât de ceta chousa vos troveréd plles que vos ne povéd ne savéd dèsirar". [valor : 10]
    ècritura d'origina : Et consideras a grant diligenti sure co que vos vereys de les gries dolors et tormenz que suffrit vostri bons creares li verays fiuz de Diu per vostra salut et per la salut del human lignajo; en consideranz la verita de ceta chosa vos trovareis plus que vos ne poes ne savez desirrar".
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Et méditez avec soin sur ce que vous verrez des terribles souffrances et des tourments que souffrit votre bon Créateur, le vrai Fils de Dieu, pour votre salut et pour le salut de l'humain lignage; en considérant cette vérité, vous trouverez plus que vous ne pouvez désirer".
    ---
  • Adonc ele rèpondét: "Ah! mon veré Diœ et mon veré Salvor, sens voutra grâce porriê pensar ni considèrar si profondament quant voutra parola sonet". [valor : 10]
    ècritura d'origina : Adon illi respondit: "A! mos verais Deus et mos verays salvares, seinz vostra graci ne porri pensar ne considerar si profundament quant vostra parola sonet".
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : MdOingt, Marguerita d'Oingt
    Sôrsa : LA VIA SEITI BIATRIX VIRGINA DE ORNACIU - Duraffour, Gardette et Durdilly - Les Œuvres de Marguerite d'Oingt - Paris - 1965
    nota : Alors elle répondit: "Ah! mon vrai Dieu et mon vrai Sauveur, sans votre grâce je ne pourrais ni penser ni méditer avec la profondeur que m'indique votre parole".
    ---
  • Voutron pâre est èn tren de fagœtàr? Nan, il est alyœr. [valor : 10]
    ècritura d'origina : Vton pore ét è tran de fagueûto? Nan, al é ayeû.
    Règ·ion : Biôjolês
    Grafia : CONF, Grafia de Conflan.
    Sôrsa : Comby Auguste - Dictionnaire du Patois de Belleroche (Loire) - Dijon - 1994
    nota : Votre père est-il en train de faire des fagots? Non, il est ailleurs.
    ---

* La valor, quand at una significacion, reprèsente lo dègrâ [1-10] d'adèrence d'un atribut a la parola.

Nôva rechèrche