Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : fllor, fllors
18069

definicion : èpicèno

nota : fllor f. (pas général), boquèt, var. valdôtaine et tarentaise bosquèt couvrir de fleurs bo(s)quètar fleurs du vin chanes fpl., var. chenes, chins fleurs en clochette campana en fleur (raisin) ègrâts (rare) fleur de foin fllosin m. (mot alpin) fleur de froment fllorèta (pas général)

  • Francês : fleur
  • Italien : fiore
  • Gramatica : nom femenin
  • Gramatica : nom èpiceno
  • Varianta : flœr
  • Varianta : flœr (VdA)
  • Varianta : fllor. fllors (Pie)
  • Varianta : fllœr, fllœrs (GE)
  • Varianta : fllor. fllors (VdA)
  • Varianta : fllœr, fllœrs f. (SDu)
  • Frâsa : Doves sèrvèntes tœtes jouenes, habelyês de jôlis bonèts blancs, et des devàntiérs avouéc des flœrs, teriéront de vin dens des vêrros, et los feséront pâssar per dessus la barricâda.
  • Frâsa : Le Jœsèf sèntét qu'il falêt arrèngiér los aféres. Il rèpondét sèn sè fâchiér: "Un vêrro de vin nœs ferat bièn plêsir. Màs il est pas prœd; nœs vodrans bièn que la mariâ nœs dœne a châcun una fllœr de son boquèt de nœce. Aprés nœs ne l'ennœyerons pas més. Nœs la lèsserierons s'èn alar bièn tranquila."
  • Frâsa : Dês la flœr tant qu'ux grans, Un sèpt semanes sensa pan.
  • Frâsa : La fllœr et la lie de la raça.
  • Frâsa : Que bél bôch de fllors.
  • Frâsa : Que bèles fllôrs ol at lo pêrchiér.
  • Frâsa : Je su surprês d'una granda tristèsse D'avêr pèrdu la fllœr de ma nobllèsse. Lo cœr mè fôt, vegnéds mè secorir, Aportâds-mè un pou de rosolis.
  • Frâsa : Un boquèt de fllors.
  • Frâsa : Admiront mes uelys L'herbèta veloutâye, Les fllœrs parfumâyes.. Les colœrs roges et nêres, Bllanches et jônes D'un gent cardelin.
  • Frâsa : Solely rit dèrniér les nioles! Roula, et lœ temps passerat. Sot la nê la fllœr rebiole, Mon galant mè la cuédrat.
  • Frâsa : La mariâ relevét un petit pou la téta, sa figura reprenét des cœlœrs, et ele remarciét le Jœsèf, avouéc doux petits uelys contènts. Sèn rièn dére, ele dètachiét son boquèt de dessus son gorgelin, ele cassét la plles grànda fllœr, ceta-qué que fesêt la bèca du boquèt, et la dœnét u Jœsèf èn l'èmbràcient.
  • Frâsa : Avise donc les jôlies fllœrs sur cet'émâge.
  • Frâsa : Per les prâts, tuéts en fllœr, qu'un'égoue pura arrôse Desot l'hèrba cachiê chante lo greselyon. Du bouesson u sapin lo rossignon sè pôse, Et regâle ux passents ses plles bèles chançons.
  • Frâsa : Moges, vaches et mojons, come p'amusement, Vant èmotant les fllœrs, lo triolèt nèssent; Et les petiôds velyons garguelyont per les cârres, Sè jesont un moment; tôrnont avouéc lœr mâre.
  • Frâsa : Lo vèrd forél s'en vint, d'un êr tot a-la-via, Pœr balyér de travâly u pouro laborœr; U galop, vat rèssiér la campagne endormia, Et 'l èpate pertot et les fôlyes et les fllœrs.
  • Frâsa : L'hivèrn 'l ére passâ 'l ére ja lo mês de mê, La nê tota fondua et les prâts ja un ço vèrts Totes les brengoues et les fllors ils chanjâvont color.
  • Frâsa : Lo mio payis 'l est tœt difèrament, Que cél payisâjo que tè cognês tu. Cé y at/est les fllôrs, la Rouesa, y at/est lo vèrts, Les gens els s'âmont Els sè prèjont de plls Cé que difèrament.
  • Frâsa : Un an 'l ére passâ, 'l ére tôrna lo mês de mê, Tè, viâ per les prâts vèrts te cuelyâves de fllors, Et prègiâve lo patouès 'nco un ço lo bretionent, Come les barbissots qu'ils sont nèssus en Ayâs.