Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : 
23314

  • Francês :
  • Italien : dove
  • Gramatica : advèrbo
  • Varianta : endôva
  • Varianta : onte (Pie)
  • Varianta : yô (Pie)
  • Varianta : yô (GE)
  • Varianta : yô (Dfn)
  • Varianta : yô (Bjl)
  • Frâsa : Les gelenes punaciont n'importe yô.
  • Frâsa : Yô qu'is doves duères s'aponsont.
  • Frâsa : Vivo dens un payis yô pôvio tués les jorns, quand sôrto de mêson, barjacar la lengoua de ma mâre, quand rêsono dens ma téta, quand sônjo quârque-ren lo sonjo dens ma lengoua: alor porquè pas ècrire?
  • Frâsa : Vivo dens un payis yô pôvio tués les jorns, quand sôrto de mêson, barjacar la lengoua de ma mâre, quand rêsono dens ma téta, quand sônjo quârque-ren lo sonjo dens ma lengoua: alor porquè pas ècrire?
  • Frâsa : Yô sè volye qu'on seye, fôt gâgnér son pan; gaba la montagne et résta en plan.
  • Frâsa : De yô.
  • Frâsa : Yô ol est?
  • Frâsa : Yô te vâs?
  • Frâsa : Étent entrâs, vegnéront u Côrp-de-gouârda, Yô ils firont una ruda montâda. Ils avévont tenalyes et martéls Qu'étévont fêts avouéc du bon aciér,
  • Frâsa : Pecor vegnêt avouéc granda hardièsse, Por fâre vér qu'il avêt de l'adrèce, Il voléve la pôrta pètardar, Il est iqué yô il fut ben atrapâ.
  • Frâsa : Per cél moyen on prét le Côrp-de-gouârda, Yô l'ènemi fasséve bôna gouârda; Il falut ben quitar ux Genevouès U dèshonœr de tota la Savouè.
  • Frâsa : Màs vê-ce ben des ôtros èpisodos: Quand ils viront lœrs três èchiéles rotes Ils ne pôviont descendre ni montar; Il est iqué yô ils furont domptâs.
  • Frâsa : De yô vint-o tant de bruit? Qu'est-o més que j'entendo? U fuè! Lo toquesin rèvèlye tot lo mondo, Il est vers l'Arsenâl: tot côrt de cél coutiér, Les gens de police sont chiéz los bènatiérs;
  • Frâsa : Tot-ora m'est avis que quârque-ren mè pousse, Ou que d'un trembllament je sento les secosses; Je ne sé se la tèrra ou lo cièl vat s'uvrir. Dens cel'èztrèmitât, que fâre? et yô corir?
  • Frâsa : Sè parle d'un temps et des vielys, pas pœr magon, mas pœr capir de yô arrévens, pœr cognetre qui que sens et fâr'-sè un'idèa de yô volens alàr. Una rêson pœr dére que travalyes et vivens a noutra mêson et pœr fâre cognetre et partagiér ses sentiments et ses èmocions que nos édont. Et vivens tués les jorns!
  • Frâsa : Màs sovent, mâlgrât mè, ma Musèta fantasca Dens lo miluè du côp vint me fâre una frasca. Yô su-jo, pouro mè! Je pèrdo lo subllèt, Et je ne vâlo pas quatro cllous de sofllèt;
  • Frâsa : L'égoua sè fit chemin dedens la catèdrâla, Et enfin n'ègzentét que la colègiâla, Égllése solèta, dens lo nombro de vengt, Yô l'on ne cèssét pas lo sèrviço divin,
  • Frâsa : Solevent son pllanchiér de mémo que de liéjo, Renvèrsét son burô, sos armouèros, sos sièjos; Et dens l'afrox sèjorn yô règne Bigilyon, Los criminèls molyês sortéront des crotons.
  • Frâsa : Or pensâds que en lui y at d'ôtros biens avouéc ceti. Il est très-totes chouses que l'on pôt pensar ne dèsirar en tôs sos sents. Et qu'o est la ècritura qui éret ècrita en lo premiér fèrmél du lévro yô avêt ècrit: "Deus erit omnia in omnibus".
  • Frâsa : Câr Diœ est si grand que il est pertot, laquâla chousa negun(s) dêt avêr fôr que il tot sol. Il at donâ si grant legiéretât a ses amis que ils vant en un moment lé yô ils vôlont: câr ils sont quârque-pârt que ils seyont pertot presents avouéc lui.
  • Frâsa : Or povéds pensar la très grant bontât que est en lui qui ensé at donât tot quant que il at sos amis. Œncor lor at il plles fêt, câr il lor at donâ sè-mémo, câr il los at fêts si biôs et si glloriox que la Trinitât vêt châcun en sè, assé come un vêt en un bél merior ço que lui est devant. Et ço est la ècritura que éret en lo second fèrmél, yô avêt ècrit: "Mirabilis Deus in sanctis suis".
  • Frâsa : Aprés ço, cél mémo jorn, a un ôtro russél yô la égoue avêt dèrochiê la pllanche, sè dèviàt la sôma per sè per un sentiér ètrêt que vàt per les végnes. Quand ut alâ lo trèt de una arbarèsta sè sè dèviàt vers lo russél et de què non sè muét pœr ferir que un lyé fit.
  • Frâsa : Mas dês la seconda pèrioda de sa prateca, pèrioda de la luta poleteca et èconomeca conscienta et organisâye, por lo fêt de son activitât prateca, de son èxpèriença aquisa u cors d'una lunta prolongiêya, èxpèriença que fut g·ènèralisâye scientificament per Marx et engels et de yô et nèssua la tèoria marxista qu'el at sèrvi a l'èducàr, ceta cllâssa fut capâblla de comprendre l'èssença de la sociètât capitalista, los rapôrts d'èxplouètacion entre les cllâsses sociâles, sos prôpros devouèrs historecos et devint adonc una "cllâssa por sè".
  • Frâsa : A l'època yô l'humanitât entiéra entrepregneràt de façon conscienta sa prôpra transformacion et la transformacion du mondo, seràt l'època du comunismo mondiâl. A travèrs la prateca dècuvrir la veretât et oncora a travèrs la prateca confirmàr la veretât et la dèvelopàr.
  • Frâsa : Mas, de noutros compagnons, un mouél comprendont pas oncora ceta tèoria. Se on lor demande d'yô vegnont lors idâs, opinions, poleteca, pllans, mètodes, concllusions, d'yô vegnont lors discors entèrménâbllos et lors longs articllos ils trôvont la quèstion ètrangiéra et sâvont què rèpondre. Et cés sôts por què la matiéra sè transforme en èsprit et l'èsprit en matiéra, fenomèno ordinèro de la via de châque jorn, réstont encomprèhensibllos por lors.
  • Frâsa : Je vuel vos racontàr la via d'un garçon, Qu'ennoyê du bon temps, at quitâ sa mêson, Yô qu'il étêt tranquilo et que ren lyé mancâve; 'L aviêt l'ècuèla pllêna et pas ren lyé côtâve. Volyêt alàr chèrchiér dens des payis plles lluen Bonhœr et libèrtât; màs s'est trompâ de bien.
  • Frâsa : De lluen sè vêt qu'u Brœly embouont lœrs vaches pllênes, Que bèjolâvont ja, sentent lo chôd du jorn; Je travèrso lo pllan, yô duère sè promène, Et que partage en balyent des dètôrns.
  • Frâsa : Et les brâves bétyes lo siuvévont tant que u prât, yô que les lessiêve un moment garfodàr a lœr moda.
  • Sinonimo : onte