Nôva rechèrche

Vêre tot

La Parola : y at
26478

definicion : locucion verbâla empersonèla

  • Francês : il y a
  • Italien : c'è
  • Italien : ci sono
  • Gramatica : locucion verbâla
  • Varianta : il y at
  • Varianta : y at (Dfn)
  • Varianta : il y at (Bgy)
  • Varianta : o at (Bjl)
  • Frâsa : Màs, dens lo muens d'un an, totes chouses changiéront; L'argent sè ressarrat, et los vivres ôgmentéront; Tant y at que dês depués tot vat de mâl en pir. Vint un novél mâlœor quand l'ôtro est assopi:
  • Frâsa : L'on n'entend racontar que de tristes novèles; L'on ne vêt que brégands, que procès, que querèles; La religion sè pèrd, n'y at plles de Règuliérs; Les gens d'Égllése font coma los sèculiérs;
  • Frâsa : Dediens un tropél il y at tot-adés un mouton nêro.
  • Frâsa : Ora n'ol at pas grant-temps que ele ére-t en orêson aprés maténes et començâve-t (a) regardar en son lévro assé come ele avêt acotuma.
  • Frâsa : Pœr sôvar son senè cél-qué pèrd sa rubârba. L'ôtrovêt son savon que fond a sa bârba. Pœr garandar son bien n'y at pèrsona d'ouèsif: L'un sôrt d'ôlyo de nouèx, l'ôtro d'ôlyo d'olif;
  • Frâsa : Los uns ont de mulèts, de bidèts, ou de rôsses; Los ôtros font sèlar lors chevâls de carrosse. Se 'n y at que vont pœr vêr, 'n y at d'ôtros qu'ont lo souen De solagiér celos qu'ont un prèssant besouen:
  • Frâsa : Sur lors gôfros profonds 'l y at de chemin frèyâbllos, Màs, hèlâs! sur cetos n'y at pouent de navégâbllos. Fôdrat-o prendre fin entre la tèrra et l'êr? D'y songiér solament fât fresenar la chèrn.
  • Frâsa : Ne fôdrêt pas songiér de sortir per la Gralye. Lo pont est renvèrsâ, tot coma la muralye. Céls de Bôna prèssant d'étre racomodâs, 'L y at pœr y travalyér de sodârds comandâs.
  • Frâsa : Emmode sos ènfants, sos garçons, ses sèrventes; Màs un novél souci l'enquiète et lo tormente: N'y at ren dens son amêd, ren a son râteliér. Los forns ni los molins ne pont pas travalyér:
  • Frâsa : Lo temps et les fènes, y at ren a comandàr.
  • Frâsa : 'L y at três maniéres de vivre: vivre, vicotàr, estantàr.
  • Frâsa : Y at três bagues que lo Diâbllo pôt pas comprendre: la sêf des fâvros, la fam des magnins, et les malices des fènes.
  • Frâsa : 'L y at mâques doves femèles u mondo: L'una 'l est pèrdua, l'ôtra, œn pôt pas la trovàr.
  • Frâsa : El fut dens la Grand-rue jusqu'a la cort de Chôlnes; 'N y aviêt, chiéz los drapiérs, de l'hôtor de lors ôlnes. Tant y at n'y ut ren de sèc que la Polalyerie, Lo banc de Mâl-Consèly et la rue Brocherie,
  • Frâsa : La pllace Sent-André, cela de la Volalye, Et l'Ila Cllavêson, yô je su per la palye. En l'an cinquanta et un los uns diont que 'n y ut muens, Los ôtros que 'n y ut més, màs n'y at plles de tèmouens.
  • Frâsa : N'y at plles de chenevo chiéz los pouros pegnéros, Ètopes, colognes sont parties por Bôquèro. Les fènes dèsolâs, possèdâs dus folèts, Vont chiéz los tesserands pœr chèrchiér los têles;
  • Frâsa : Dos anciens Dôfénouùs 'l y at uncor de la race; 'L y at oncora de gens que font tot avouéc grâce; De nôbllos que lo reng, les charges, los emplouès Ne rendont pas plles fiers que los simpllos borjouès;
  • Frâsa : Certes jo ne crèyo que lo mondo êt côr si frêd, se il savêt bien pensar et cognetre la très grant biotât de Noutron-Sègnor, que il no fut tot embrasâ d'amôr. Màs o at de côrs qui sont si abâtardis que ils sont come lo porcél qui âma plles lo fllât du fangiér qu'il no farêt d'una bèla rousa. Assé fant céls qui âmont plles pensar en les chouses de cet siègllo et plles y ant de confôrt que ils non ant en Diœ. Et ces sont si pllens de tènèbres que ils non y vèyont gota.
  • Frâsa : Ceta-qué n'en menêt pas lârjo; ele bèssiét la téta et sos uelys pelyonéront come se ele alêt pllœrâr. Ele étêt gonflla. Le mariâ, que regardêt sa mia du couen de l'uely, s'en apèrcevét. El avét un côp u cœr. Il parlét un pou hiôt: "Què qu'il vœs fôt de més? Y at-il quàrqu'yon que vuelyont un ôtro vêrro de vin?"
  • Frâsa : Et pués, y at ceto grànd jaguenél de Pierro a Cuseniér.
  • Frâsa : Màs y at de grànds fôls permié lyor.
  • Frâsa : Pœr Saviése 'l at d'alyuéno tant que on vôt
  • Frâsa : 'N y at qu'una amouelosa vers los Dèbâts.
  • Frâsa : Y at una grànda arâtelâ a fére u jorn d'houé.
  • Frâsa : Y at pas un plles acrapi que llui.
  • Frâsa : La tèoria matèrialista-dialèctica de la cognessença bete la prateca a la premiéra pllace; ele èstime que la cognessença humèna pôt, en niona maniéra, étre copâye de la prateca et refuse totes celes tèories fôsses que néyont l'importança de la prateca et copont la cognessença de la prateca. Lènino at dét: "La prateca est supèriora a la cognessença (tèoreca), porquè y at la dignitât, pas justo du gènèrâl, mas oncor du rèèl imèdiat".
  • Frâsa : Il est por cen que los "mè-sâvo-tot" sont ridiculos. Y at un viely provèrbo ch·inês: "Sensa entràr dens la cacha de la tigra, coment acapàr sos petiôts?"
  • Frâsa : Il fôt solégnér HIK doux pouents importants. Lo premiér, de què y at ja étâ quèstion et sur què il convint de retornàr oncora, il est la dèpendença de la cognessença racionèla per rapôrt a la cognessença sensiblla.
  • Frâsa : Justo, en èfèt, cé sôt pèrmèt d'èprovàr la valor du premiér, o-est-a-dére de s'assuràr se les idâs, tèories, poleteca, pllans, moyens d'accion, etc. èlaborâs u cors du procèssus de rèflèccion du mondo objèctif sont justos ou fôx; y at pas d'ôtros moyens por fére l'èprôva de la veretât. Ora, se lo prolètariat chèrche a cognetre lo mondo, o est por lo transformàr; y at pas d'ôtros buts.
  • Sinonimo : y est